1. #1
    Avatar de Player_43 Passionné des forums
    Inscrit
    mars 2008
    Messages
    347
    Moteur arrière, train tricycle :



    Pour en savoir plus : http://www.luft46.com/mess/me509.html

    Assez proche du P39 Aircobra de chez Bell
    Share this post

  2. #2
    Avatar de Player_43 Passionné des forums
    Inscrit
    mars 2008
    Messages
    347
    Moteur arrière, train tricycle :



    Pour en savoir plus : http://www.luft46.com/mess/me509.html

    Assez proche du P39 Aircobra de chez Bell
    Share this post

  3. #3
    Avatar de Waroff Membre de passage
    Inscrit
    avril 2007
    Messages
    57
    Au vu du dessin, le moteur serait en arrière du point d'appui des roues du train principal. Cela aurait nécessité un méchant lest à l'avant, en plus du pilote, réservoirs essence, armement, avionique, pour avoir le centre de gravité en avant du train principal.
    Sur les P39 et P63, le moteur est quasi sur l'aile presque à l'aplomb du foyer.
    Je ne vois pas comment le Me509 aurait pu volé dans cette configuration.
    Ce serait rigolo de calculer les moments à partir des masses et bras de levier et de voir où se situerait le centrage
    Share this post

  4. #4
    Effectivement Waroff maintenant que tu le dis. Bon déjà, ils l'ont dessiné avec un train tricycle sinon il n'était pas prêt de lever la queue. Ensuite pour la résultante des moments et le centrage, faudrait voir avec Göing à l'intérieur.
    Share this post

  5. #5
    Avatar de Player_43 Passionné des forums
    Inscrit
    mars 2008
    Messages
    347
    <BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Katsuo_343KKT:
    Effectivement Waroff maintenant que tu le dis. Bon déjà, ils l'ont dessiné avec un train tricycle sinon il n'était pas prêt de lever la queue. Ensuite pour la résultante des moments et le centrage, faudrait voir avec Göing à l'intérieur. </div></BLOCKQUOTE>

    Un petit tapotement sur les freins suffit à faire lever la queue d'un avion récalcitrant, mais c'est clair que c'est pas la solution idéale.

    Ceci-dit, le premier Me262 avait une roulette de queue et pour le mettre à plat au décollage (de façon à ce que les ailes soient soufflées avec un angle correct) il fallait donner un léger coup de frein à cause du manque de poids à l'avant.

    Par ailleurs on en vient à se demander pourquoi les constructeurs on tenté des solutions vouées à l'avance à connaître des difficultés d'équilibre comme l'aircobra ou le Me509.
    Share this post