1. #61
    Avatar de GrandPapaMagie Membre illustre des forums
    Inscrit
    août 2002
    Messages
    9 567
    C'est en cours.
    Share this post

  2. #62
    Avatar de doulifee Membre illustre des forums
    Inscrit
    juin 2004
    Messages
    5 601
    les studios papa magie on fait faillite?
    Share this post

  3. #63
    Avatar de Calagan44 Membre de passage
    Inscrit
    juillet 2009
    Messages
    76
    C'est la crise pour tous.
    Share this post

  4. #64
    Avatar de GrandPapaMagie Membre illustre des forums
    Inscrit
    août 2002
    Messages
    9 567
    Bonne résolution pour 2010 : vous aurez la suite.
    Ce n'est pas un problème d'argent, mais de temps. Donc vous pouvez envoyer vos dons de temps par TimePal.
    Share this post

  5. #65
    Avatar de doulifee Membre illustre des forums
    Inscrit
    juin 2004
    Messages
    5 601
    les fans sont ravis. Attention des rumeurs de fanfics sur pnjette sont apparu sur le net.
    Share this post

  6. #66
    Avatar de GrandPapaMagie Membre illustre des forums
    Inscrit
    août 2002
    Messages
    9 567
    Message original par GrandPapaMagie:
    Bonne résolution pour 2010 : vous aurez la suite.
    Ce n'est pas un problème d'argent, mais de temps. Donc vous pouvez envoyer vos dons de temps par TimePal.
    Faut vraiment être idiot pour promettre un truc pareil, enfin bon. Oui, je vais vous boucler ça, bande de zozos.
    Share this post

  7. #67
    Avatar de Xaneas Passionné des forums
    Inscrit
    octobre 2010
    Messages
    285
    J'ai trouver vos histoires très interessante est drôle et je vous remercie ^^
    Share this post

  8. #68
    Avatar de GrandPapaMagie Membre illustre des forums
    Inscrit
    août 2002
    Messages
    9 567
    Chose promite, chose duse, voilà la suite. J'ai mis à jour l'épisode précédent car des images avaient sauté par la fenêtre.
    Vous attendiez tous avec impatience la suite, vous appuyiez sur F5 toutes les cinq minutes pour voir si quelque chose avait été posté, et ce pendant près de deux ans. Et là, pour la première fois vous flanchez, vous allez dîner, faire votre réveillon de la fête de chaipakoi qu'il se passe le 31 décembre. Et boum comme de par hasard il y a un nouvel épisode. C'est fou ça.


    <span class="ev_code_RED">/!\ ATTENTION /!\</span>
    Le contenu de cet épisode peut choquer les plus exigeants. Pétédéhère.


    Pouf pouf. Replongeons-nous dans l'aventure extraordinaire de Truc et Machine.



    "Vous êtes encore là ?"





    Et oui, nous revoilà replongés dans le royaume de l'Oblivion de le Cyrodiil. Il fait sombre, il fait mur de pierre avec une vielle normale map, mais il ne bug pas encore. Qu'est-ce qu'il va se passer ? Ah lala je sais pas mais c'est toujours des trucs rigolos alors je sens qu'on va bien rigoler hihihihihi.


    Là, ça commence !


    "Venez par ici madame, on a découvert quelque chose de tout à fait extraordinaire !", s'exclamèrent les PNJs.






    "Mais qu'est-ce que..., s'étonna Gwendolyne, ah oui bravo c'est malin."
    Et elle grommela.






    "Je sens que ça ne va pas voler bien haut cet épisode", soupira-t-elle en découvrant encore un dépravé à la guilde de guerriers.






    Alors elle décida que puisque c'était comme ça et ben désormais c'est elle qui serait Maître de la guilde des guerriers. Et elle le montra tout de suite en impressionnant le portier.







    Puis, elle se dit : "Tiens, j'ai une idée !"
    (ça craint un peu comme fil conducteur, j'ai l'impression que l'auteur se fout de notre gueule)






    Et elle se déguisa en Conan ou chaipakoi avec un crâne sur la tête en mettant un crâne sur la tête en guise de casque.
    (ah ouais quand même c'est grave maigre, je sais pas si je vais lire jusqu'au bout moi)






    En ressortant, elle bouscula des gens. "Oups désolée !", s'exclama-t-elle.
    (ça fait deux fois "s'exclamer" et c'est même pas le même endroit, c'est n'importe quoi)






    Après, en revenant elle s'aperçut qu'il y avait un exhibitionniste dans la guilde des mages.
    "Mais qui écrit le scénario, là ?, s'enquit-elle, c'est ta p'tite sœur ou quoi ?"
    Non, même pas vrai ! Occupe-toi de tes quêtes eh !
    (elle a pas tort)






    Après, il y avait une khajiit elle avait mis du miel sur sa queue ! hihihihihihi !





    Alors Gwendolyne est revenu dans le donjon de tout à l'heure où il y avait les <STRIKE>prestigitateurs</STRIKE> <STRIKE>pristigidi</STRIKE> mages pour leur dire :
    "Non mais j'ai rien à leur dire, moi, c'est n'importe quoi qu'est-ce qu'il se passe ici, c'est atterrant !".
    Atterrant ! Parce que le <STRIKE>pre</STRIKE> mage il est parterre !
    (c'est bon aller hop moi j'arrête de lire j'me casse)






    Après elle alla tuer des squelettes.





    Et il y en avait qui faisait du roller sur place !





    "Attends c'est vraiment la misère, dit-elle, il faut qu'on trouve un truc. Qu'est-ce qu'on pourrait faire qui puisse à peu près sauver les meubles ?




    Je sais, une référence à l'autre histoire de la fille dans Morrowind ! Voilà aller, concours de saut !"




    Et voilà qui fit une belle chute pour cet épisode. Une belle chute !

    "Non là je suis désolée, soupira Gwendolyne, je ne sais pas ce qu'il se passe. Les lecteurs ont attendu pour lire ça, c'est pitoyable. Une série de screenshots ras-les-pâquerettes. C'est d'une nullité...
    - Oui c'est renversant," conclut le pot en étain.





    ...



    ...



    ...



    Et voilà c'est terminé pour aujourd'hui ! Que de péripéties palpitantes ! Et c'est loin d'être fini !


    (où est-ce qu'on se désabonne ?)
    Share this post

  9. #69
    Avatar de Arkanne Membre illustre des forums
    Inscrit
    septembre 2003
    Messages
    18 181
    Non ! Je reste ! Voilà pour toi !



    que l'année prochaine te soit encore plus riche !
    Share this post

  10. #70
    Avatar de GrandPapaMagie Membre illustre des forums
    Inscrit
    août 2002
    Messages
    9 567
    Je suis passé réparer les images précédentes dont le lien rompu choyait dans une tristesse coulant amèrement vers l'abîme de l'oubli. Alors, d'un geste magnanime, de ces gestes qui font l'Histoire, qui font le Monde, je décidai de vous apporter la lumière sur vos fronts obtus, au risque de créer un vilain reflet sur vos peaux grasses de victimes de la société de consommation en crise. C'est ainsi plein de grâce, et non de graisse, que voici un nouvel épisode des aventures emplies d'une passion dévorante de Gwendolyne la PNJette qui devint PJette. Si vous tiquez sur cette dernière phrase c'est que vous n'avez pas l'esprit ouvert (ou bleu) aux anacoluthes. C'est moi qui suis plein de grâce, et pourtant je ne suis plus le sujet dans la deuxième partie de la phrase. Celui qui murmure "erreur de syntaxe" dans le fond n'est bien sûr qu'un pauvre informaticien qui ne parvient pas à compiler le torchon qu'il nomme programme.


    Quelle longue et ennuyeuse introduction ! Mais non c'est de la poésie enfin !

    <span class="ev_code_RED">/!\ ATTENTION /!\</span>
    Cet épisode est de toute évidence un retour à la poétique afin de remonter le niveau de la série, et de Gwendolyne par la même occasion pour qu'elle rencontre toutes sortes de bestioles horribles. Si vous avez du mal avec les mots de plus de deux syllabes, concentrez-vous sur les images et ça passera.


    Or donc nous laissâmes Gwendolyne en proie au doute face à la périclitation des perspectives d'un intérêt quelconque pour les prochaines histoires en screenshots, assise à une table, consternée. Par une habile ellipse, la voici désormais debout et dehors. Que cela ne vous surprenne pas, c'est une technique de narration très poussée que seuls les grands screenshoteurs maîtrisent.
    Mais voici le screenshot. Dans la nuit, qui symbolise la peur, le doute et un avenir lugubre, un elfe se tenait torche à la main, symbole d'espoir, de foi et d'un engagement venant de son cœur pour une élévation par la grâce (charitas et gratia) devant La Dame, qui symbolise le Destin, la Chance, la Mort pendant que passe un érudit portant un bâton, qui symbolise un bâton.





    Alors que Gwendolyne se demandait si on ne venait pas de frôler une blague d'un humour douteux et voyait ainsi une amélioration des propos tenus ici, une bien mauvaise expérience lui rappela ça n'était pas déjà gagné. En effet après avoir donné un coup de marteau prompt et efficace, elle constata avec horreur que le bandit qui l'attaquait avait fait sous lui.
    « C'est infâme ! » murmura-t-elle en frissonnant.




    Elle décida cependant de se ressaisir et d'avancer vers l'amélioration du récit comme une étoile guidant les navigateurs. Les lèvres serrées et les doigts fermement accrochés à son épée d'ébène-le-métal-pas-le-bois, elle progressa plus avant à la recherche d'un mieux qu'elle pressentait, tout près, à portée.





    Mais que serait l'aventure sans ses innombrables obstacles ? L'un d'eux pris la forme moqueuse d'un chevreuil qui vint à faire le malin par provocation.




    Le chevreuil s'étant même permis de déplacer le récit hors du donjon, Gwendolyne dut continuer ses pérégrinations initiatiques (ou rituelles, selon le point de vue) à l'air libre. Ayant besoin d'un instrument facile pour ramener de la poésie, elle opta pour un animal dont la noblesse parle aux plus instruits et la beauté simple aux petites filles innocentes qui pourraient lire l'histoire.





    Déjà l'intérêt grandissait au sein même de la population PNJienne. Quelques badauds se regroupèrent pour dévisager ce personnage atypique qui semblait vouloir mettre un sens là où tout partait d'habitude dans des directions absurdes et déconcertantes.





    Leur étonnement était justifié. Cet univers n'avait jamais connu un tel sérieux auparavant. Alors il tressaillit. Il réagit. Il envoya contre Gwendolyne un de ses produits du non-sens qui nous trouble tant qu'on en vient parfois à ruminer des heures durant sur l'origine et les répercutions d'un tel phénomène.





    Quel message portait-il ? Les plus sages auraient été décontenancés, mais elle dont nous suivons les moindres battements de paupières avec angoisse, calant notre souffle sur le sien, n'était pas prête à laisser la moindre attaque passer. Aussi imprévisible qu'une bourrasque de vent en colère, elle se vengea de son bras armé en étalant aux yeux du monde la violence qu'elle réservait à ceux qui se gausseraient de ses efforts.





    Mais à sa rage s'opposa encore le front implacable d'une vague d'imbécilité profonde. Comment tenir face à de tels comportements ?




    Tous se liguaient, le sourire niais les caractérisant, pour mener notre héroïne au bord de la folie.




    Aux tentatives d'amener par ses tenues une esthétique ouvrant de nouveaux horizons oniriques, lui étaient opposé le mauvais goût déposé expressément aux endroits les plus critiques. Combien d'entre nous se seraient déjà effondrés en pleurant devant la fureur qui s'acharnait contre notre adorée ?





    Mais faisant montre d'un courage sans limite, elle agença, composa, la tête haute dans la tempête, faisant plier les dogmes affreux voulant qu'aucune finesse ne puisse jamais sortir d'un tel univers.





    Devant les gestes obscènes de la population aux mains du Mal, elle n'eut qu'un rictus et un hochement d'épaules dédaigneux. Désormais plus rien ne l'arrêterait.





    Ainsi triomphante d'une histoire partie mille fois dans des bassesses ignobles, elle fit enfin planer sur ces images un parfum de quiétude. Elle se mit à rêver, et nous avec.




    Share this post