PDA

Afficher la version complète : [Avis] Freedom Cry



Skelface
04/01/2014, 20h36
Bon, il n'y a pas de sujet précis sur nos opinions concernant le DLC, donc j'en crée un pour l'occasion.

J'avais lu je-ne-sais-plus-où que la team dédiée au DLC a choisi de créer un nouveau lieu suite aux critiques de The Tyranny of King Washington, qui reprenait exactement les zones de l'histoire originale (ce qui n'est pas entièrement vrai dans le dernier chapitre, mais bref). Cette déclaration, c'était du bidon: Port-au-Prince n'est qu'un copy-paste des îles déjà parcourues avec Edward, avec juste deux-trois éléments de décor inédits pour faire cache-misère.

L'action ne se limite pas à cette seule ville puisque le jeu propose toutes les activités de l'histoire principale dans un monde ouvert moins vaste que le précédent. Ce n'est pas un mal, mais il s'agit en revanche d'une moitié du quart sud-est de la carte entière des Caraïbes, on retrouve donc certains lieux comme Tortuga et les forts, maintenant en ruines. Ce qu'avait réussi Assassin's Creed IV, Freedom Cry lui échoue: les activités sont très peu nombreuses, les lieux ne proposent rien de consistant (une bonne moitié ne contient qu'un ou deux coffres avant leur complétion!), les navires sont inoffensifs et, surtout, il n'y a absolument rien d'inédit.

Le DLC ne se contente que de recracher tous les éléments du jeu de base. Malgré leur intérêt très moyen, je saluais l'effort des DLC du III pour offrir un gameplay dynamisé par les pouvoirs. Je cherche également où est la plus-value apportée par la libération des esclaves (on débloque des objets comme avec n'importe quel type de progression). Le contexte de l'esclavage est à peine effleuré.

Quant aux missions du scénario, même topo: trop de filatures suivies de combats barbants, des objectifs sans queue ni tête. Adewalé n'a aucun charisme, c'est le pire des Assassins de la franchise. Bref, on s'ennuie ferme durant les deux heures proposées par ce contenu, une tentative manquée de surfer sur la formule pirate qui a l'air de réussir à Assassin's Creed.

Conclusion: 2/10, extrêmement décevant, à ne pas acheter.

Ubi-Cosmos
04/01/2014, 20h52
Bonjour,

Merci pour cet avis argumenté. Je vais transmettre.

Linkpogo
04/01/2014, 22h08
J'ai bien aimé la libération des esclaves des plantations. Hélas, je partage les avis de Skel' sur le la carte ; de plus Port-au-Prince est vraiment petite (cela s'explique sûrement d'un point de vue historique), ce qui porte préjudice à ce DLC. Niveau histoire, je ne crache pas dessus mais il est vrai qu'elle est vite bouclée et le seul moment où mon intérêt à été piqué, c'est quand une certaine équipe scientifique part dans une expédition. Je pensais que cela allait déboucher sur la découverte d'un artéfact, ou même si ce n'était pas ça, le but de l'expédition est à peine résumé par Adewalé. Il est vrai qu'Adewalé, côté charisme et caractère, après avoir revécues les mémoires d'Ed', l'enthousiasme retombe.

Peut-être que les défenseurs (sans humour [Connor et Adewalé]) de la justice ne nous intéressent pas...

Ubi-Cosmos
05/01/2014, 00h07
Merci pour ce retour également.

Orisha 97
05/01/2014, 01h51
Skelface

Je suis en grande partie en désaccord sur ton avis sur cet DLC. Je reprend certains points que tu as développés afin d'exprimer mon opposition.
Oui Port-au-prince ressemble au villes dans Black flag notamment Kingston mais c'est NORMAL car l'ARCHITECTURE CRÉOLE prédomine aux caraïbes surtout dans les colonies françaises et anglaises.
Ne sois pas surpris de ce copie-paste car connaissant le travail d'authenticité d'UBI ils n'auraient pas fait de la fantaisie juste pour la rétine des joueurs. Ce que tu appelle cache-misère moi je l'appelle l'architecture créole.



Outres la similitude entre la ville PAP et Kingston, leur atmosphère est différente sur 2 points:
La musique unique à l'aventure grâce à la troupe Mackandal, l'orchestre Philharmonique de Bruxelles avec olivier dérivières que j'ai trouvé magnifique.
La belle langue française qui coupe avec les colonies hispanophones et anglophones de black flag.
De plus la culture générale est présente avec les hérauts faisant références aux articles du CODE NOIR promulgué par LOUIS XIV. Après je peux comprendre que si tu joues AC en surface, on peut facilement passé à côté de tout ça.



Le jeux est moins vaste que BF !!! c'est un DLC c'est NORMAL qu'il le soit. Toutes les consoles n'ont pas la même capacités de stockages selon le modèle acheté (2 GO max pour le "petit" modèle 360). Ubisoft en tiens compte et font des choix car on ne peut pas offrir la même expérience de liberté que BF avec 2 GO de rams.
Tout le monde doit en profiter sans discrimination de bourses. Et cette moitié de quart sud-est comme tu dis ne proposais pas Port au prince, les plantations de cannes à sucres et les navires négriers. J'ai trouvé plus gratifiant de pouvoir libérer des escalves que de piller uniquement des navires.


Quant aux gameplay, je l'ai trouvé sympathique grâce au tromblon, la machette, et les pétards qui le distinguait d'Edward et modifiait pour ma part ma façon de jouer.
Par ailleurs j'ai appris à mieux utiliser la dague à corde à cause du manque d'efficacité de certains tromblon pour les cibles lointaines.
En ce qui concerne Adéwalé je dirais qui'il manque de profondeur mais 4 h de jeu ne permet pas de développer ça. Cependant je trouve qu'il dégage une aura qui lui donne un certain charisme et j'adore sa tenue d'assassin. :cool:


En bref, J'ai adoré mais le drame du prix de la liberté c'est qu'il soit un DLC. Le personnage et son environnement en prend un coup à cause du manque de profondeur et de liberté comparé à Black flag. Cependant je ne perds pas de vu qu'il s'agit d'un DLC mais qui tout de même réussi à ce distinguer à l'aventure de BF de part la thématique, l'atmosphère de la ville, et les armes d'adéwalé.

j'ai préféré 100 fois cet DLC à celui de Connor cheaté à la potion magique indienne. je ne suis qu'un avis parmi tant d'autres alors je ne dirais en aucun cas de l'acheter ou non. Faites votre opinion aller sur les sites de jeux vidéos, regarder des trailer, tester chez un ami si possible avant de vous lancer.

UbiBestPlayer
05/01/2014, 02h37
Je n'ai pas encore ce DLC, et j'aimerais savoir si celui ci est libre c'est à dire, est ce qu'on a une ville (ou une iles) qu'on peu visité comme on veut ? Bien que je ne suis pas trop "DLC" je trouve que le contexte est intéressant et que le fait de découvrir un nouveau est toujours intéressant. Ce que je veux c'est d’abord que le héros ait des animations, et une démarche à lui.
(Pas qu'un simple copier coller de Edward au niveau des animation), et une bonne durée de vie. Et aussi dans un monde libre, c’est un DLC et c’est toujours bien de pouvoir se promener comme on veut dans un lieu inédit ça rajoute encore une autre dimension, et ça justifie encore plus l'achat de ce DLC.

Je trouve que dans AC 4 il y a trop de filatures, mais que pour une fois depuis AC2 le jeu est accès infiltration on nous demande d’être discret, tout en nous laissant la liberté de jouer comme on veut et être libre d'approcher et assassinat sans scripte qui déclenche cut-scene.

C’est une très bonne chose, car sur ACB ACR AC3 un peu sur AC2 cette liberté de mouvement a été gâcher par les passages scripté , déjà le fait que ça soit accès discrétion AC4 à mon sens le rend superieur à ACB ACR et AC3. J'aimerais que Ubisoft, prenne conscience que cela fait partie du charme de la saga, que il faut même approfondir pour les future AC. s’approcher se fondre dans la foule assassinait et fuir sans scripte ça, ça me manquer!

Globalement j'aurais aimé que il y ait plus de cibles à assassinais, au moins 10 cibles, que ça soit comme AC1 avec une liberté presque total, et que aussi qu'on retrouve l'aspect investigation de AC1 toute en évitant la répétitivité.

Surtout une IA realiste, avec la technologie de la next gen normalement il a va être possible d’améliorer cela.

Finalement AC4 bien que original, son level design fait plus assassin, et j'aimerais justement que vous approfondissez cela, avec une bonne et un vrais retour aux bases toute en reprenant les bonne idées des autres AC qui suivent AC1 (déguisement, filature, sifflement, poison...) Pourquoi pas même de rajouté encore des idée pour l'infiltration comme le fait de s'accroupir comme on veut de ramper comme on veut, de ce déplacer et ce mettre contre le mure comme on veut. Changer complétement le système de combat histoire de dépaysée le joueur, proposer de nouvelle bases, toute en gardant les bases qui font qu'on aime la saga AC Ubisoft doit trouver le bon milieu..

J'ai dévier le sujet désolé. ;)

Cordialement.

bee61
05/01/2014, 10h32
éh bé, si il faut aller chercher des arguments style orchestre de Bruxelles ou "culture générale" (2 baffes direct quand j'entend ou lit ces 2 mots accolés)(99% des cas : culture générale = inculture généralisée ou étalage de confiture) (et pas de réponse là-dessus merci d'avance) pour essayer de trouver un intérêt quelconque à ce DLC ....

(si je veux écouter un orchestre philharmonique ou me cultiver en histoire ou autre domaine, je ne met pas une galette dans la console)

d'accord avec Skel, un DLC parfaitement évitable, plus à cause d'un héros d'une platitude digne d'un Desmond débutant qu'à cause d'une map qui paraît sous-exploitée en effet..
finalement l'excellent ACBF se suffit amplement à lui-même, le DLC gâche la fête

et effectivement, comme le souligne Link, les justicier redresseurs de tort sans humour ni défaut ni personnalité c'était déjà un peu pénible avec Connor, avec Adewale ça devient carrément chiant ; remettez-nous vite des héros complexes, façon Kenway, qui évoluent au long de l'histoire et ne s'autoproclament pas sauveur-monobloc de l'humanité (enfin de la moitié de l'humanité, puisqu'ils massacrent systématiquement l'autre moitié pour la sauver, allez comprendre)

Ubi-Cosmos
05/01/2014, 16h26
Bonjour,

Merci pour votre retour Orisha97. bee, tu peux ouvrir le débat et exprimer ton désaccord en te passant des deux réflexions entre parenthèses.

Skelface
06/01/2014, 10h43
J'ai en effet oublié de mentionner l'OST, que je trouve surprenante. Je n'ai ni l'oreille ni le vocabulaire musical de menu, mais elle diffère de façon audible de ce qu'on a pu entendre auparavant tout en restant excellente (une constante pour la franchise) et surtout entraînante. Elle est en parfait accord avec l'action. Beau boulot de la part de Olivier Derivière.

Maintenant il faut lire mon message en détail avant de citer les morceaux qui t'arrangent. Je n'ai jamais reproché à Freedom Cry sa taille (c'est un DLC, j'ai déjà joué à des DLC d'open world) mais son vide. L'aspect exploration a totalement disparu du fait de la taille ridicule des îles et de ce qu'elles contiennent, de facto on perd la sensation de liberté de Black Flag puisqu'à chaque fois que tu poses le pied à terre c'est seulement pour choper les 1 à 5 objets (coffres, secrets) du lieu. Je pensais visiter entièrement les forts en ruines pour trouver des vestiges de l'ère pirate et non pas à me retrouver face à des murs impossibles à escalader avec seulement quelques mètres carré de sable.
Et ceci n'a rien à absolument rien à voir avec les capacités de stockage et/ou les limitations techniques des consoles (je précise "et/ou" car tu confonds les deux sujets dans la même phrase) puisqu'il y a déjà eu des DLC cent fois plus riches.

D'ailleurs, des coffres, donc de l'argent, pourquoi faire? L'argent ne permet pas d'acheter munitions, armes et améliorations, ceux-ci ne se débloquent qu'au fil des esclaves libérés (ce qui va très vite, trop vite même), mais seulement à améliorer l'Experto Crede. Le terrain maritime offert par Freedom Cry ne contient principalement que des schooners et des frégates, les man'o'war sont trop rares et même loin d'être redoutables: aucun besoin d'améliorer le navire alors que c'était indispensable dans Black Flag, il est déjà assez résistant et est d'emblée équipé de toutes les armes. Lieux microscopiques dans lesquels on amasse une ressource inutile pour la totalité du jeu: erreur de game design monumentale.

Par contre, lire "architecture créole" alors que tous les assets du jeu original sont repris, ça me fait doucement rire. Et il en est de même pour les PNJ. Donc non, je ne vois aucune différence avec Black Flag si je retrouve tous les éléments dans Freedom Cry, je confondrais même les deux époques. La langue française n'est pas un argument pour le jeu, elle est une référence historique mais n'a absolument aucun rapport avec sa qualité (c'est comme si je m'arrêtais seulement à la performance de Troy Baker dans The Last of Us: bon doublage mais jeu moyen).

The Tyranny of King Washington est très loin d'être un DLC marquant, il tente quelque chose de différent, certes pas forcément appliqué de la meilleure des manières, mais au moins je me suis mille fois plus amusé que dans Freedom Cry. Pour un contenu payant qui s'écarte de l'histoire principale de la franchise (n'importe quel néophyte de l'univers Assassin's Creed peut s'y essayer sans difficulté), il fait clairement mieux son boulot et offre même une meilleure durée de vie pour quasiment le même prix.

bee61
06/01/2014, 12h56
je préférerais de loin un DLC "à l'ancienne" où on proposait une ou plusieurs mission(s) supplémentaire(s) dans l'esprit et la continuité du jeu, avec le même héros, éventuellement une extension de map, mais qui restait totalement cohérent avec le jeu et prolongeait véritablement l'expérience

ça aurait pu se faire pour AC3, jamais compris l'artifice du rêve de Washington pétant un câble alors qu'il aurait été aussi simple de faire exactement le même (lieux, missions, améliorations cheatées) en mettant Connor face à un complot d'un nouveau méchant ; ça serait resté plus proche d'AC3

pour Adewale c'est encore pire .. après le DLC, j'ai carrément le sentiment que pour ses apparitions courtes dans solo, il ne sert à rien d'autre qu'à se présenter vite fait dans l'attente du DLC payant qui le concerne, en créant un lien finalement plutôt distendu avec l'histoire de Kenway .. la pièce rapportée par excellence

en fait d'architecture créole, compte tenu de l'époque et du contexte, il vaudrait mieux parler d'architecture coloniale européenne, jusque pour les cahutes accordées aux esclaves et pauvres

D51-ClaudioACSy
06/01/2014, 13h38
Pour ma part, je jugerai l'ensemble de l'histoire d'Adewale à la fin des 9 missions solo. Je pense que ce DLC doit être prit comme une séquence Animus, nous en avons fini une et je lui donne 3 étoiles.

J'attends avec impatience les autres.

Orisha 97
06/01/2014, 21h58
Ok vs n'avez pas aimé le DLC et le personnage et je vous rejoins sur certaines choses et d'autres pas du tout.

SKELFACE la ville m'a déçu également par sa taille et ne se peut se justifier que par un soucis d'approche historique de PAP en 1735 ou de capacité de stockage.
Si ce n'est pas le cas j'aurais préféré une ville plus grande à explorer et des missions navales comme AC3 pour les négriers.
Bee61 un DLC dans la continuité de la trame principale me plait également comme celle de la disparition de DA VINCI dans ACB.

Par contre en aucun cas Adéwalé est insignifiant dans black flag juste par ce qu'il est taciturne et n'apparaît pas bcp dans le jeu.

c'est Adéwalé qui a l'idée et vole le brigantin et dit à Edward de libérer les prisonniers pour les enroler
Adéwalé n'est pas capitaine car l'équipage n'aurait pas accepté d'être commandé par un noir à l'époque. Edward s' autoproclame capitaine tout en étant gêné par rapport à Adé.
Edward a souvent sollicité son expérience pour la gestion du navire notamment au début car il n'a jamais dirigé un équipage.
Adéwalé a sauvé le jackdaw des mains de roberts après qu' Edward soit envoyé à la prison de port royal. Il lui rend le jackdaw intacte après son évasion.
C'est Adéwalé qui intègre l'ordre et invite Edward à réfléchir et à revenir à Tulum.
Sans Adéwalé Edward n'aurais pas été bien loin contrairement à Rackham qui la ramène souvent mais n'a pas servi à grand chose comme second de Vane et capitaine dans le jeu.

Dernière chose sur un désaccord Adé s'autoproclame rien du tt il aide les marrons et les esclaves dont une partie de "l'humanité" à réduit une autre à l'état d'objet (objet pourtant capturé,violé, tué,torturé,humilié, et même baptisé "allez comprendre"). Les marrons n'ont renvoyés que le reflet des pratiques esclavagistes européens.

Bref à l'avenir, quand UBI créera un nouvel assassin cela devra être un jeu à part entière et pas un DLC, car le personnage et son histoire manquera considérablement de consistance.

bee61
07/01/2014, 09h56
le DLC est plutôt assez agréable à jouer, mais il m'a déçu par rapport à ACBF, je n'ai pas retrouvé le grand souffle épique qui traverse le jeu, pourtant ça démarre super bien dans la tempête

et le côté boyscout-sauveur-moralisateur-chiant n'est pas spécifique à Adewale, déjà Connor, donc maintenant ça suffira amplement pour la suite