PDA

Afficher la version complète : Fic assassin's creed.



monereau
28/10/2010, 12h47
ASSASSIN’S CREED :
FICTION…

Chapitre 1 : Le début d'une histoire.

Marc, un garçon de 12 ans rentrait chez lui après sa journée d’école. Il prenait souvent la route qui menait à une gare abandonnée pour lire tranquillement des livres.Il s'assit tranquillement sur un banc presque casser, mais qui tenait son poids. Avant de sortir son livre, il se souvint que son père lui avait dis de toujours prendre une lame secrète sous sa manche pouvoir se défendre si il était attaquer. Mais aujourd'hui s'était l'anniversaire de Marc et il pensa que ne pas prendre sa lame cacher juste une journée ne changerais rien de toute façon. Il regarda des deux coter des rails de toute façon aucun train n’était passé par là depuis 5 ans. Rien, n’y personne ne pouvait le déranger pendants qu'il lisait. à l’exception de…

-Salut mon copain !!!!!

Marc sentit une tape sur son dos, qui lui coupa la respiration. Il se retourna et il vit son amie d’enfance derrière. Toujours habiller avec son uniforme d'écolière.

-Kof ! Kof ! Monique! Tu aurais pu y aller moins fort ! Je croyait que les enfants de famille riches se tenait bien!

Monique : Eh ben quoi ? Je dois bien te montrer que je suis là!

A se moment précis, Marc se rappela que Monique savait inventer des excuses en tout genres. Et que, même si elle venait d'une école de riche elle ne changerait pas de caractère.

-Au fait, ça c’est bien passé ta journée ?

-Oui, pas mal. Et toi ?

-Très bien.

-Tu m’avais dis que tu voulais me voir ici. Tu as quelque chose à me dire ?

-Eh bien, ça ne concerne que toi et moi…

-Tu commences déjà à rougir….

Marc se sentis un peu embarrasser car, lui qui venait d'une famille un peut pauvre, ne pensais pas qu'il tomberait de quelqu'un de très fortuné. Mais il aimait Monique depuis qu'il la connaissais, et il n'allait pas rater une occasion pareille de faire lui aussi sa déclaration. Il s'y était préparer depuis longtemps. Il n'y avait plus d'excuse pour reculer devant son destin.
Mais soudain, un homme sortit de derrière un mur. Il était habillé avec un grand manteau noir qui cachait tout son corps et que le col cachait son visage et un chapeau. Il sortit de derrière une porte avec une sorte de matraque métallique à la main.

-Bon, je crois que les déclarations attendront un peu.

Un homme habillé avec un grand manteau noir qui cachait tout son corps et que le col cachait son visage et un chapeau. Il sortit de derrière une porte avec une sorte de matraque métallique à la main.

-Qui êtes-vous ?

-Quelqu’un que tu connaîtra dans quelque heure.

Soudain il s’élança sur Monique, Marc se mit devant elle pour la protéger et reçu un coup en plein dans le visage. Il prit l’arme de ses deux mains malgré son visage ensanglanté. Mais l’homme se débâtit, en même temps, il était assez grand pour lui résister. Alors, Marc lâcha l’arme et escalada le bâtiment avec Monique qu’il avait pris sur son dos. Mais l’individu se baissa et appuya sur ces bottes qui firent sortir une flamme bleue qui le transporta sur le toit de l’immeuble. Marc, arrivé en haut, vit l’homme donner un coup de matraque sur le front de Monique. Marc la rattrapa et la remonta sur le toit avant de prendre lui aussi un coup sur la nuque. Il se dis qu'il aurait, en faite, vraiment du prendre sa lame secrète. Sa lui aurait été bien utile. L’inconnu les regarda tous les deux.

-Oui ce sont bien ceux que l’on cherchait.

Il les prit sous ses bras et un hélicoptère qui n’émettait aucun bruit se posa sur le sol. L’homme bizarre descendit avec ses bottes volantes au sol et il mit les corps inanimés sur des lits d’hôpital que ses hommes avaient préparé. Avant de monter dans l’hélicoptère, suivit de ses hommes de main qui firent rouler les lits jusque dans l’hélicoptère. Puis l’appareil ferma sa soute et s’envola vers une destination inconnue.
Marc se réveilla en touchant ses cheveux Brun qui était en bétail a cause du combat. Il regarda autour de lui et il distingua des ordinateurs un peu partout dans la pièce. Une porte s'ouvrit. Un homme au cheveux blanc et a la taille assez grande se posta devant lui.

-Vous vous êtes assez bien battu contre moi toute a l'heure. Heureusement que j'avais mon multiplicateur de force. Sa aurait été impossible de vous avoir sinon. Je m'appelle Waren Vidic. Professeur d'abstergo industrie pour vous servir.

Il lui tendit la main. Marc se recula de quelque pas.

-Hooo, pas besoin d'être aussi méfiant marc, voit tu nous te retenons en otage, toi et ta copine, pour retracer la mémoire de ton ancêtre. Regarde derrière toi.

Marc se retourna et une sorte de table avec plusieurs points clignotant en bleu

-Ceci est un animus. Elle te permettra de voir les souvenir de ton ancêtre. Je voudrais que tu rentre dedans s'il te plait.

-Et pourquoi je devrais vous obéir? demanda Marc.

-Pour sa...

Un volet blinder se leva et Marc pus distinguer Monique entourer de machine, un détecteur de mouvement cardiaque et avec plusieurs fils planter dans sa peaux. Ses cheveux blond était caché par un bonnet contenant plein d'électrodes. Une femme blonde, avec un badge autour du cou la regardait avec de la pitié.

-MONIQUE! Cria Marc

-Si tu veux que ton amie vive, il faudra nous obéir, sinon, nous arrêtons toutes les machines qui sont capable de la soigner et elle meurt dans les 10 prochaines minutes. Juste si tu te le demande, la femme a coter est mon assistante: Lucie Stilman. Elle te surveillera quand tu seras hors de l'animus.

-D'accord, se força Marc.

Il monta dans l'appareille.

- Eh bien! je pensais que vous n'alliez pas capituler! s'exclama Vidic. J'ai déjà un imbécile S'appelant Desmond dans l'autre salle qui n'a pas pris beaucoup de temps a comprendre que sa vie était en danger. C'est un cousin lointain de ta famille. Puisque vous avez le même ADN tout les deux je vais pouvoir gagner du temps en chargent deux mémoire différente a des endroits différentes et a des époques différentes.

-Vidic, je peux très bien me charger de lui moi même.

D'accord mademoiselle Stilman, mais juste cette fois. Vidic sortie et Lucie quitta la pièce a coter pour rejoindre Marc.

-Je vais charger tes données, Tiens-toi prêt à avoir un peu de douleur dans ton corps. Reste calme. Attention, c'est parti.

Marc se sentit engourdis et une terrible douleur saisit sa tête. Puis il commença a voir en rouge. Puis tout devint bleu avec plein de codes informatiques se balançant dans les airs.

-Bienvenue sujet 18. Un didacticiel a été mis en place pour vous. Nous allons charger la séquence pouvant vous servir d'entrainement. Attention, Vous risquer de sentir un choc sur votre tête a la fin du chargement. ..................................... ... ------ _______. Document chargé. Vous aller être transmis dans la mémoire de votre ancêtre: Akito, un assassin de l'ancienne chine.

Une fumée blanche se dévoila et tout devint clair.

- AKITO! ATTENTION!

Marc, ou plutôt Akito se prit un coup d'épée sur son armure.

-RESTE EN ARRIÈRE BOUFFON!

Akito se trouvait au milieu d'une arène d'entrainement entourée de plusieurs homme en train de parié sur qui sera le vainqueur su combat et en encouragent les adversaires. Akito était déjà blesser sur le bras et a la figure, au niveau de la lèvre. Mais il tenait toujours son épée malgré sa douleur.

- Bien, sujet 11, nous allons commencer le didacticiel.

La suite plus tard!

monereau
28/10/2010, 12h47
ASSASSIN’S CREED :
FICTION…

Chapitre 1 : Le début d'une histoire.

Marc, un garçon de 12 ans rentrait chez lui après sa journée d’école. Il prenait souvent la route qui menait à une gare abandonnée pour lire tranquillement des livres.Il s'assit tranquillement sur un banc presque casser, mais qui tenait son poids. Avant de sortir son livre, il se souvint que son père lui avait dis de toujours prendre une lame secrète sous sa manche pouvoir se défendre si il était attaquer. Mais aujourd'hui s'était l'anniversaire de Marc et il pensa que ne pas prendre sa lame cacher juste une journée ne changerais rien de toute façon. Il regarda des deux coter des rails de toute façon aucun train n’était passé par là depuis 5 ans. Rien, n’y personne ne pouvait le déranger pendants qu'il lisait. à l’exception de…

-Salut mon copain !!!!!

Marc sentit une tape sur son dos, qui lui coupa la respiration. Il se retourna et il vit son amie d’enfance derrière. Toujours habiller avec son uniforme d'écolière.

-Kof ! Kof ! Monique! Tu aurais pu y aller moins fort ! Je croyait que les enfants de famille riches se tenait bien!

Monique : Eh ben quoi ? Je dois bien te montrer que je suis là!

A se moment précis, Marc se rappela que Monique savait inventer des excuses en tout genres. Et que, même si elle venait d'une école de riche elle ne changerait pas de caractère.

-Au fait, ça c’est bien passé ta journée ?

-Oui, pas mal. Et toi ?

-Très bien.

-Tu m’avais dis que tu voulais me voir ici. Tu as quelque chose à me dire ?

-Eh bien, ça ne concerne que toi et moi…

-Tu commences déjà à rougir….

Marc se sentis un peu embarrasser car, lui qui venait d'une famille un peut pauvre, ne pensais pas qu'il tomberait de quelqu'un de très fortuné. Mais il aimait Monique depuis qu'il la connaissais, et il n'allait pas rater une occasion pareille de faire lui aussi sa déclaration. Il s'y était préparer depuis longtemps. Il n'y avait plus d'excuse pour reculer devant son destin.
Mais soudain, un homme sortit de derrière un mur. Il était habillé avec un grand manteau noir qui cachait tout son corps et que le col cachait son visage et un chapeau. Il sortit de derrière une porte avec une sorte de matraque métallique à la main.

-Bon, je crois que les déclarations attendront un peu.

Un homme habillé avec un grand manteau noir qui cachait tout son corps et que le col cachait son visage et un chapeau. Il sortit de derrière une porte avec une sorte de matraque métallique à la main.

-Qui êtes-vous ?

-Quelqu’un que tu connaîtra dans quelque heure.

Soudain il s’élança sur Monique, Marc se mit devant elle pour la protéger et reçu un coup en plein dans le visage. Il prit l’arme de ses deux mains malgré son visage ensanglanté. Mais l’homme se débâtit, en même temps, il était assez grand pour lui résister. Alors, Marc lâcha l’arme et escalada le bâtiment avec Monique qu’il avait pris sur son dos. Mais l’individu se baissa et appuya sur ces bottes qui firent sortir une flamme bleue qui le transporta sur le toit de l’immeuble. Marc, arrivé en haut, vit l’homme donner un coup de matraque sur le front de Monique. Marc la rattrapa et la remonta sur le toit avant de prendre lui aussi un coup sur la nuque. Il se dis qu'il aurait, en faite, vraiment du prendre sa lame secrète. Sa lui aurait été bien utile. L’inconnu les regarda tous les deux.

-Oui ce sont bien ceux que l’on cherchait.

Il les prit sous ses bras et un hélicoptère qui n’émettait aucun bruit se posa sur le sol. L’homme bizarre descendit avec ses bottes volantes au sol et il mit les corps inanimés sur des lits d’hôpital que ses hommes avaient préparé. Avant de monter dans l’hélicoptère, suivit de ses hommes de main qui firent rouler les lits jusque dans l’hélicoptère. Puis l’appareil ferma sa soute et s’envola vers une destination inconnue.
Marc se réveilla en touchant ses cheveux Brun qui était en bétail a cause du combat. Il regarda autour de lui et il distingua des ordinateurs un peu partout dans la pièce. Une porte s'ouvrit. Un homme au cheveux blanc et a la taille assez grande se posta devant lui.

-Vous vous êtes assez bien battu contre moi toute a l'heure. Heureusement que j'avais mon multiplicateur de force. Sa aurait été impossible de vous avoir sinon. Je m'appelle Waren Vidic. Professeur d'abstergo industrie pour vous servir.

Il lui tendit la main. Marc se recula de quelque pas.

-Hooo, pas besoin d'être aussi méfiant marc, voit tu nous te retenons en otage, toi et ta copine, pour retracer la mémoire de ton ancêtre. Regarde derrière toi.

Marc se retourna et une sorte de table avec plusieurs points clignotant en bleu

-Ceci est un animus. Elle te permettra de voir les souvenir de ton ancêtre. Je voudrais que tu rentre dedans s'il te plait.

-Et pourquoi je devrais vous obéir? demanda Marc.

-Pour sa...

Un volet blinder se leva et Marc pus distinguer Monique entourer de machine, un détecteur de mouvement cardiaque et avec plusieurs fils planter dans sa peaux. Ses cheveux blond était caché par un bonnet contenant plein d'électrodes. Une femme blonde, avec un badge autour du cou la regardait avec de la pitié.

-MONIQUE! Cria Marc

-Si tu veux que ton amie vive, il faudra nous obéir, sinon, nous arrêtons toutes les machines qui sont capable de la soigner et elle meurt dans les 10 prochaines minutes. Juste si tu te le demande, la femme a coter est mon assistante: Lucie Stilman. Elle te surveillera quand tu seras hors de l'animus.

-D'accord, se força Marc.

Il monta dans l'appareille.

- Eh bien! je pensais que vous n'alliez pas capituler! s'exclama Vidic. J'ai déjà un imbécile S'appelant Desmond dans l'autre salle qui n'a pas pris beaucoup de temps a comprendre que sa vie était en danger. C'est un cousin lointain de ta famille. Puisque vous avez le même ADN tout les deux je vais pouvoir gagner du temps en chargent deux mémoire différente a des endroits différentes et a des époques différentes.

-Vidic, je peux très bien me charger de lui moi même.

D'accord mademoiselle Stilman, mais juste cette fois. Vidic sortie et Lucie quitta la pièce a coter pour rejoindre Marc.

-Je vais charger tes données, Tiens-toi prêt à avoir un peu de douleur dans ton corps. Reste calme. Attention, c'est parti.

Marc se sentit engourdis et une terrible douleur saisit sa tête. Puis il commença a voir en rouge. Puis tout devint bleu avec plein de codes informatiques se balançant dans les airs.

-Bienvenue sujet 18. Un didacticiel a été mis en place pour vous. Nous allons charger la séquence pouvant vous servir d'entrainement. Attention, Vous risquer de sentir un choc sur votre tête a la fin du chargement. ..................................... ... ------ _______. Document chargé. Vous aller être transmis dans la mémoire de votre ancêtre: Akito, un assassin de l'ancienne chine.

Une fumée blanche se dévoila et tout devint clair.

- AKITO! ATTENTION!

Marc, ou plutôt Akito se prit un coup d'épée sur son armure.

-RESTE EN ARRIÈRE BOUFFON!

Akito se trouvait au milieu d'une arène d'entrainement entourée de plusieurs homme en train de parié sur qui sera le vainqueur su combat et en encouragent les adversaires. Akito était déjà blesser sur le bras et a la figure, au niveau de la lèvre. Mais il tenait toujours son épée malgré sa douleur.

- Bien, sujet 11, nous allons commencer le didacticiel.

La suite plus tard!

Miss-Daft
28/10/2010, 13h24
Même topo.
Description à revoir (la description du bonhomme laisse à désirer quand même...), l'action est imprécise, sans compter que ça se passe bien trop vite.
De la narration, de la narration.
Prenez un texte, et regardez la proportion de narration face au dialogue.
Qui plus est, par pitié, abandonnez cette manie qu'on beaucoup de personnes écrivant des fictions, c'est à dire, de mettre le nom des persos devant leur dialogue, genre pièce de théâtre. S'il-vous-plaît.
Vous n'écrivez peut-être pas pour que ce soit parfait, mais quand même...

Et j'ai édité entièrement ton texte Monereau, j'ai corrigé toutes les fautes, ou à peu près.

monereau
28/10/2010, 13h29
bon, ben laisser moi revoir tous sa 5 seconde je vais un peu changer.

monereau
28/10/2010, 14h04
Voila, j'espère que c'est mieux maintenant.

Miss-Daft
28/10/2010, 14h05
Quand je dis qu'il manque de la narration, ça sert à rien d'allonger ton récit.
Je m'explique.
C'est dans le début qui t'en manque !
Que tu me rajoutes une suite ne change pas le problème !

Ceci dit, c'est mieux pour les dialogues. Même s'il y a toujours les "????".

miss-chibi
28/10/2010, 14h15
"-Je vais charger tes donnés, Tien toi prêts a avoir un peu de douleur dans ton corps. Reste calme. Attention, c'est partie."
une petit correction qu'a oublié miss-daft...

Miss-Daft
28/10/2010, 14h17
Normal, Chibi. C'est la partie qu'il a rajouté après et que je viens de corriger. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png
Tout comme :
Données
tiens-toi
à
parti<STRIKE>e</STRIKE>

Et d'ailleurs, c'est "prêt". Pas de "s". http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

monereau
28/10/2010, 14h22
d'accord. attendes je vais corriger sa.

Miss-Daft
28/10/2010, 14h23
Si tu veux corriger les fautes, c'est fait... Je viens de dire que j'y ai fait.

Bordel, où qu'elle est passée ma correction ? Oo

monereau
28/10/2010, 14h25
oui, mais j'avait encore rajouter un peu de narration au début, alors tout se que tu as fait a été annuler, donc j'ai tout recorriger.

Miss-Daft
28/10/2010, 14h27
Tu as recorrigé... Mouais... je vois toujours "assassins" au pluriel avec que tu ne parles que d'un assassin...
Bref.
Et bah tant pis. Je corrige plus ce soir. Vous n'avez qu'à faire attention.

monereau
28/10/2010, 14h30
pas de problème, je corrige moi même!
mais bon, un détail, c'est un détail.

Sinon, vous penser quoi de l'histoire? Vous avez envie de voir la suite?

Miss-Daft
28/10/2010, 14h31
Ahem... détail ?! Sans vouloir paraît offusquante, il y a des fautes ! Ce n'était qu'un exemple parmi bien d'autres.

monereau
28/10/2010, 14h34
Bon ,arrêtons de parler de mes fautes OK? C'est pas se qui intéresse moi... http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/pascontent.png

Miss-Daft
28/10/2010, 14h44
Le problème Monereau c'est que lorsqu'on écrit (et j'en sais quelque chose), écrire sans fautes est pratiquement une condition. Je ne dis pas ça pour te décourager loin de là. On a le droit de faire des fautes.
Seulement dire que c'est pas important bah... C'est comme ne pas mettre de pommes dans une tarte aux pommes. Il y a un moment, ça colle pas bien. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif

monereau
28/10/2010, 14h50
ok

Number17.
28/10/2010, 14h54
Au niveau de l'histoire, j'attendrais la suite pour me faire une idée, mais quelques trucs me tiltent :

-Warren qui capture marc un peu trop à la deus ex à mon gout (je parles de la description que du fait de notre bon vieux prof et de son arcenal) : de plus ça m'étonnerais qu'il se déplace lui même pour ça, lui c'est plutot le scientifique, certainement pas le gorille/tueur professionel (enfin on en sait rien aprés tout).

-Marc possède une lame secrète à douze ans. De toute évidence si il est un assassin il n'est pas censé être repéré par les gens qu'il connait (amis, passants). Et a mon avis à douze ans si on possède une lame secrète ça se sait tôt ou tard. De plus qu'il ne la prenne pas "comme par hasard" qui plus est le jour de son anniv' est un peu bizzare mais là je chipote.

-Dernier détail, le moindre : le numéro de sujet est un peu étrange : alors que desmond est là avant lui il possède un numéro inferieur (mais bon là osef à la limite).


J'ai peut-être l'air de pas avoir aimé mais c'est la cas, c'est juste que j'ai juste dit les 2-3 trucs qui meritent d'être revus je pense.

Bonne chance http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png

monereau
28/10/2010, 15h01
Ben. je vais tout t'expliquer:

-Marc qui possède une lame secrète. Nous somme en France. Pas en Afrique ou Desmond a été élever. De plus. Il est obliger d'aller a l'époque. Et comme ces parents le savent, les templiers peuvent l'attaquer a tout moment. Donc il vaut mieux qu'il soit en mesure de se protéger. Et le faite qu'il le prenne pas le jour de son anniversaire c'est parce que ont peu se douter que c'est un vrai poids ( pour le cacher toute la journée et y tenir sur son bras alors que sa pèse lourd.

-Les templiers d'abstergo enlevé Marc Parce qu'il savent que il n'aura pas sa lame secrète le jour de son anniversaire.

pour le numéro de sujets je vais le changer.

- Et en dernier. Dans mon histoire. Pour ce qui est du reste tu saura le reste au prochain chapitre.

En espérant avoir répondue a tes questions. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png

miss-chibi
28/10/2010, 15h03
bin, moi j'avoue, j'ai envie d'avoir le suite de tont histoire!
mais il ya un truc qui chifonne dans ce récit:
l'âge de ton perssonage principal,ca me fait un peu perplex.
je trouve un peu étrange que ce mecs rentre dans la peaux d'un encêtre boucoups (trop) âgé que lui.

continue sur t'a lancé c'est pas grave si au début ca dérape un peu il y a toujours un début a tout! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png

monereau
28/10/2010, 15h10
Merci de l'encouragement. Mais juste pour te dire:

tu sais, il vas incarner son ancêtre plus âgée que lui. Alors c'est normal qu'il puisse se mettre a n'importe qu'elle âge puisque sont ancêtre a déjà passer sa vie.

C'est comme Desmond avec Ezio: Il est plus âgée, mais Ezio lui, est plus jeune. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

miss-chibi
28/10/2010, 15h23
Oui mais Desmond a 25 ans, il est adulte alors que Ezio est à la fin de son adolescence, du coup ça risque pas d'infecter Desmond, niveau psychologique.
Mais Marc là il va passer du début de l'adolescence à l'âge adulte, ce qui fait une maturité très rapide.
Mais bon la société d'Abstergo ne se soucie pas de ça...
Mais si ! C'est bizarre ! http://forums.ubi.com/images/smilies/blink.gif

Kingsalt20
28/10/2010, 15h29
Hum l'orthographe est important dans l'écriture d'un roman, de plus on est sur un forum donc on ne va pas être indulgeant tout le temps.

Les plus anciens et les puristes de ce forum vous aurez déjà tranché la gorge en voyant vos fautes.

De plus Desmond n'a pas été élevé en Afrique (mort de rire !) mais dans un endroit similaire à Masyaf qui est au moyen-orient x)

Mais ce n'est pas là-bas rassures toi.

Aprés en parlan de ton histoire, un gosse de 12 ans n'a pas vraiment la maturité nécessaire pour aller dans l'animus .. Imagines il ressort et il a la maturité de Papi Altair de 50 balais?

monereau
28/10/2010, 15h31
Eh bien... Comment dire. Vous verrez les réponses a vos questions et réaction dans le prochain chapitre ok? De toute façon je sais déjà ce que je vais écrire. alors vous verrez bien.

Kingsalt20
28/10/2010, 15h33
Hmmm... Amen? http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/whistling.gif

miss-chibi
28/10/2010, 15h51
ok !ok !sinon continue comme ca !
a plus moi dodo !

Greyzlack
28/10/2010, 16h46
Akito c'est chinois comme nom ? Ca a plutôt des assonances japonaises.
Je dis ça mais je me suis pas renseigné sur ce prénom en particulier et des fois que tu l'aurais fait toi pour au moins un élément du texte, les prénoms chinois ont plutôt des sonorités en "huang", enfin c'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres, certaines lettres ne sont d'ailleurs même pas forcément articulées comme le font les européens, par exemple Xiang'hua on le lire "Chiang".
Bref, c'est la seule question / commentaire que je poserai sur ta fiction.

monereau
29/10/2010, 02h00
De toute façon, j'ai pris le premier prénom qui me sortait de la tête et qui faisait un peu chinois/Japonais. Mais ne vous inquiéter pas j'ai tous prévue a l'avance dans mon récit. Laisser moi juste le temps de l'écrire.

Greyzlack
29/10/2010, 03h28
Là Monereau c'est typiquement le genre de réponse qui fait que je te fusillerais au pilori lol

On choisi pas ce genre d'éléments au petit bonheur la chance, les cultures se mélangent pas comme ça, surtout entre chinois et japonais. Essaie de qualifier un japonais de chinois ou vice et versa et tu verras l'effet que ça produira.

Je me répéte mais il faut croire que c'est parce qu'il y a besoin d'insister là dessus, Assassin's Creed c'est un travail d'étude culturelle et historique, tu dois essayer de faire d'une fiction quelque chose qui pourrait être cohérent dans un pan de l'Histoire donné.

D'accord c'est que de la fan fiction mais ça n'empêche pas moins que c'est la qualité de ton travail qui fera que ta fan fiction se démarquera des autres qui peuvent circuler.

Pour moi le principe de la fan fiction c'est d'arriver à produire une parenthèse d'une histoire donnée en y restant fidèle pour ce qui est des grandes lignes tout en parvenant à se démarquer dans un style écrit. Une vraie bonne fan fiction c'est une fiction qui serait tellement bien réalisée qu'on pourrait l'inclure sans problème et de façon officieuse dans l'intrigue principale du thème abordé. Et pour être honnête, faire une bonne fan fiction d'Assassin's Creed n'est vraiment pas donné à tout le monde, déjà parce qu'il s'agit d'un récit fictif dans de l'historique à la base, alors si on doit soi même faire de la fiction cohérente dans une oeuvre fictive de notre Histoire... Y'a un effet d'abîme (la répétition d'une image à l'infini, prenez les boites de Vache qui Rit c'est un exemple bête et simple).

Bon, j'espère que je vais pas te décourager avec mes principes de puriste (on pourrait limite me traiter de Savonarole des thèmes à fan fiction lol) parce que si ça doit se transformer en corvée pour toi, à quoi bon écrire.

monereau
29/10/2010, 03h46
Mais laissez moi écrire comme je veux! Vous savez encore rien de ce que j'ai prévue pour ma fiction! Alors attendez un peu svp.

monereau
29/10/2010, 05h20
Séquence1 :
didacticiel+ La première missions annoncée.

-Nous allons commencer par apprendre comment combattre un ennemi pour que votre mannequin ne se fasse pas tuer. Comme vous pouvez le voir, vous êtes gravement blesser. Ceci vous aidera à savoir qu’est ce qui vous attend comme douleur dans votre quête pendants vos combats. Pour donnez des cours d’épées vous devrez imaginez que vous êtes en train de vous battre. Mais ne vous méprenez pas. Ce n’est pas si facile.

Marc commença à imaginer les coups qu’il allait porter pour le combat. Mais l’animus expliqua que les gestes étaient déjà programmés pour la synchronisation avec son ancêtre. Mais, le temps que l’animus eu donner toutes les instructions à Marc. Akito était déjà encore plus blesser. Marc entendis soudain les pensés de son mannequin :

-Qu’est ce qui m’arrive ? Je n’arrive plus à bouger… Comme si un esprit me contrôlait.

-Akito ! Essaye d’éviter les coups de ton adversaire et contre attaque !

-D’accord maître !

Marc sera le poing pour mieux tenir son épée et il imagina qu’il s’appuyait sur son pied pour se propulser sur le coter pour éviter l’épée. Mais il n’avait pas remarqué qu’il y avait la barrière en bambou à coter de lui. Alors il se fit sortir de l’arène en cassant la barrière et en tombant par terre. Son adversaire vint vers lui en enlevant sa capuche. Il put distinguer une femme aux cheveux longs, lisses et noir. Elle lui tendit la main pour l’aidez à se relever. Il Se releva en prenant la main de la jeune femme. Soudain touts les assassins autour de l’arène criaient :

-UN GAGE ! UN GAGE !

Le maître des assassins se mit au milieu de l’arène en regardant Akito. Cette vielle homme avait une barbe qui descendait jusqu’à ces pied. Son costume n’était pas blanc, mais roux. Il était aveugle. Mais il arrivait à sentir le monde autour de lui. Il Lança d’une voix forte :

-DEMAIN… AU LEVEZ DU SOLEIL, AKITO DEVRAT ESCALADEZ LA TOUR DE L’ESPRIT POUR Y RESTER UNE HEURE ACCROUPIE SUR LE HAUT DU TOIT ! SI JAMAIS IL RÉUSSI IL FERA PARTI DE NOTRE GUILDE.

Akito se leva en voyant la vainqueuse du combat se faire entourée par les autres hommes. Le soir, après avoir mangé son repas, il se dirigea vers sa chambre. Mais il fut arrêté par un messager.

-AKITO ! Le chef veut te voir !

-D’accord. Je vais le voir.

Le jeune apprenti se dirigea vers la salle ou était son maître. Akito frappa a la porte et il entra en se prosternant devant son mettre, accroupis, avec une main sur le genoux et l’autre avec les doigts qui frôlais le sol.

-Akito. Commença l’homme. Je sais que tu viens du japon. Mais pourquoi est tu partis de là bas pour venir chez nous ? Tu sais bien qu’il y a aussi des assassins sur cette île que tu as quittée.

-Maître, je suis partie de chez moi car ma famille as été tué par une autre guilde qui s’appelle : les templiers. Ils savaient déjà tous sur moi, et il prenait la moindre Occasion pour m’abattre. Alors pour échapper a la mort je suis venue en chine. De toute façon, si j’avais rejoint la guilde Au Japon, Ils m’auraient retrouvé et toute la guilde aurait été décimée.

Le maître caressa sa barbe un instant de grande réflexion. Il se retourna et il tira un drap qui cachait un coffre. Il tendit le coffre à Akito. Akito pris le coffre et l’ouvrit. Quand il ouvrit le coffre, il y découvrit un gantelet avec une lame en dessous.

-Tu n’as toujours pas escaladé la tour. Mais ton père et moi étions messager à l’époque. Et nous faisions tous ensemble le voyage : Chine/Japon. Un jour il m’a demandé de te remettre cette lame qui appartenait à ton arrière-arrière grand père. J’y aie apporté quelque modification pour ne pas que tu ne te coupe le doigt. Et puisque maintenant tu détiens la lame secrète tu es un assassin. Mais il va falloir que tu fasses tes preuves. Pour cela j’ai une mission à te confier :
Quelqu’un a trahie notre fraternité en volant les plans qui montrent où nous sommes placés dans cette chine gigantesque. Je veux que tu fasses ton enquête et que tu tue se traitre avant qu’il ne livre les plans aux templiers. Tu commenceras demain. J’annulerai l’épreuve de la tour. Et j’ai désigné quelqu’un pour t’apprendre comment devenir un vrai assassin. Elle te suivra de partout et t’aidera dans tes défis.

La femme qui avait battu Akito au combat de l’après midi sortie de derrière un rideau, toujours habiller pareille.

-Ravie de te rencontrer, commença t’elle, Je suis Yue Yan. Je viens du nord de la chine et j’espère que nous seront bons amis.

Un sourire orna le Visage de Yue Yan.

-Dis moi Akito, Demanda le maître, Comment a tu fais pour parler aussi bien chinois alors que tu viens du Japon.

-Eh bien, mon père m’avait appris à parler Chinois car il pensait sur que il devrait m’envoyer ici un jour ou l’autre.

-D’accord. Merci de ta réponse. Vous pouvez vous retirez tout les deux maintenant.

Akito et Yue Yan sortir de la salle. Soudain la voix de l’animus commença à parler :

-Vous avez fini le didacticiel de mouvement et de voix. Nous nous arrêtons la pour aujourd’hui.
Expulsions de l’animus en cour.
…………..----………--------------……
Expulsion terminée.
Marc revint au monde normal. Il ouvrit les yeux et il se leva de l’animus.

-Tien tu es réveillé, demanda Lucie, Tu peux aller manger, te laver, et dormir. Ta chambre est juste à coter. Elle sélectionna certaines choses sur son ordinateur portable et une porte s’ouvrit. Marc rentra dans sa chambre en portant un dernier regard a Monique, qui s’emblait aller mieux.

-Ne t’inquiète pas, Nous avons stoppé l’hémorragie. Dans quelque temps elle ira mieux. En attendant nous la maintenons dans un coma artificiel. Tu peux aller dormir tranquille.

Marc se retourna sans dire un mot. Il rentra dans la pièce et la porte derrière lui se referma. Il vu juste en face de lui : un lit, avec un bureau à coter. Et une autre pièce en face renfermait une salle de bain avec toilette, douche et évier pour se laver. Marc alla se laver sous la douche à cause de la transpiration que son corps avait faite pendant qu’il était dans l’animus. Puis il alla manger la nourriture qui était mis sur un plateau présentable sur son lit. Le menu était : Légume vert (salade et concombre) avec du poulet et un yaourt pour compléter le tout. Puis il alla se brosser les dents, faire ses petits besoin, et il alla se coucher. Pendant son rêve, il revue toutes les choses qu’il avait vécue dans l’animus avec de terrible cauchemar. Il n’arrêtait pas de se demander quand est-ce qu’il allait arrêter de rêver tout cela. Son rêve était atroce et il voyait plein de gens se faire tuer et décapiter. Est-ce que cela ne présageais rien de bon pour son ancêtre ? Il la saura le matin venu.


La suite plus tard.

monereau
29/10/2010, 09h52
bas... Il y a plus personne? http://forums.ubi.com/images/smilies/blink.gif

gaga412
29/10/2010, 12h20
C'est pas mal mais l'action est trop longue enfin je trouve après chacun ses idées mais sinon c'est pas mal http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

miss-chibi
29/10/2010, 14h28
Ha bon ?! Moi je trouve que l'action était plutôt courte.
Vous avez vu ? Il y a une nouvelle fanfic qu'a posté Alex (alias Corinne), hoho ! Ça sent la concurrence dans l'air ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rolleyes.gif

gaga412
29/10/2010, 15h31
De la concurrence oooooooooooh http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rolleyes.gif

miss-chibi
30/10/2010, 05h00
J'adore !
Hé ! Hé ! Hé !
Ah ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/bien005.png J'oubliais :
Joyeux Halloween !

Miss-Daft
30/10/2010, 05h17
Chibi, pas de double-posts, s'il-te-plaît. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif
Quant à Halloween... C'est gentil, mais bon... C'est peut-être pas l'endroit pour, non ?

miss-chibi
30/10/2010, 05h20
ho désolée je crois que mon ordi a un peu bugué!
j'avais pas pensé a un double post!
vraiment désolé !!
*c'est corrigé !*

Miss-Daft
30/10/2010, 05h26
Pas grave, Chibi, ça peut arriver à tout le monde. ^^

*lui souffle en douce dans l'oreille :*
désolée ; j'avais http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

miss-chibi
31/10/2010, 06h20
merci miss-daft ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

monereau
01/11/2010, 06h04
Chapitre 3 : Retrouvons le traitre.

Il était sept heures du matin, quand Marc ouvrit les yeux.
-Vous avez bien dormit M. Marc ?

-Vous énerver pas mais c’est un peu flippant de vous voir quand je me réveille. Dis Marc.

-Ha ha ! Desmond ma déjà dis ça se matin. Il est avec Lucie dans
l’animus. Aujourd’hui c’est moi qui m’occupe de vous.

Vidic se dirigea vers la salle ou était l’animus. Il se retourna vers Marc. Il lui Demanda de rentrer dans l’animus. Marc rentra dedans et l’écran en verre qui lui demanda si il voulait continuer sa séquence. Il confirma et la séquence se mit en marche.

-Chargement des données en cours.

…………………………---------------------------…-.- .- eroiid%@xpoitr

-Données Chargés.

Marc se rendis encore une fois dans la peau d’Akito, Il était assit sur un banc avec Yue Yan a ses coté. Il regarda à droite et à gauche. Il se leva en laissant Yue la ou elle était. Elle ouvrit la bouche et dis :

-Akito… Fait attention.

Akito répondis avec un sourire aux lèvres et il mit sa capuche et un masque qui couvrait la moitié de son visage. Il rentra dans un bâtiment ou il y avait beaucoup de monde autours de tables en bois en train de faire des paries, des complots, ou tout simplement boire des verres d’alcool. Akito se dirigea ver une table qui était caché entre des rideaux rouges et un peu troués. Il ouvrit les rideaux et entra dans la pièce ou il y avait une table avec un jeu de Mah-jong. Un jeu de société japonais. Akito regarda les hommes qui était musclés, en train de joué à se jeu. L’un d’eux tourna la tête vers lui et s’exclama :

-Tu veux jouer une partie ? Assied toi et met toi a l’aise. On va faire une manche en jeu est (est se prononce comme sur la boussole).
Akito s’assied sans dire de mot.

-On commence en 25000 point. Le jeu se finit en 30000.

La partie commença. Akito gagna la partie et il remporta tout l’argent. Un autre homme le regarda et lui demanda :

- Dis-moi, tu viens du Japons ?

Akito hocha de la tête. Il demanda :

-Vous aussi ?

-Oui ! Oui ! Ont vient du Japon nous aussi. Je te trouve très fort à se jeux. Tu veux bien rejoindre notre équipe ?

-Non… Dis lentement Akito. Je vais plutôt t’empêcher de rester dans l’équipe des templiers.

L’homme compris tut de suite qu’il était en danger. Il sortie son épée en lançant la table sur Akito qui tomba par terre. Tout les autres clients du bar qui était du coté des templiers dégainèrent aussi leurs épées. Ils étaient armées jusqu’aux dents. Hache, couteaux, lances. Akito sortie sont épée, mais son adversaire le désarma et notre héros sortie ses lames cachées. Il se fit encercler et le combat commença. D’abord, deux hommes l’attaquèrent en lui sautant dessus. Akito sauta et les deux rigolos se cognèrent entre eux. Ensuite, il lança 5 couteaux de lancer sur quelques hommes. Yue Yan, qui était accroché sur une poutre, juste en dessous du toit sauta sur deux autre hommes et les tua avec ses dagues. Elle lança une bombe fumigène et toute la salle fut remplie par un gaz qui empêchait de faire respirez les ennemies. Grâces à leurs masques spéciaux, Akito et Yue pouvais toujours respirez. 3 Hommes mourus sur le coup et Akito assassina les autres individus a par le chef de la bande qui avait dégainé sont épée en premier. Quand la fumée se dissipa, le chef tremblait comme une feuille. Akito le désarma en prenant son épée et en le poussant avec son pied et Yue rattrapa l’homme et l’attacha. Akito s’approcha et lui mis un couteau sur la gorge.

-Nous avons à parler.

Akito traina le prisonnier par terre et le monta dans une botte de foin dans un chariot. Il enleva son masque et sa capuche et il sortie de la ruelle en tirant le chariot suivi de Yue Yan. Ils se dirigèrent tout deux à leur planque. Soudain l’animus Enleva Se déconnecta.

-Erreur ! Erreur ! Demande de réparation !

Marc revint à la réalité. Il vue Lucie devant lui.

-Il ne faut pas rester ici ! Suit moi !

Marc regarda à coté de lui et il vu Monique lui prendre la main et le tirer dehors.

-Mais qu’est ce qui se passe ? Demanda Marc.

-Des assassins vont attaquer la base ! Je dois t’extraire d’ici !

Monique lui murmura a l’oreille :

-Ne t’inquiète pas, Lucie et aussi un assassin et elle a organisé un plan pour que tu puisses t’enfuir et que l’on rencontre d’autres assassins.

Mais, Lucie s’arrêta brusquement et entendis Vidic arriver. Elle se cacha et donna un plan à Marc :

-Tien, prend se plan. Élimine tous ceux qui passent au travers de ton chemin sauf Vidic.

Marc hocha la tête et partie en prenant la lame secrète qui était caché dans le plan. Il se retourna pour voir une dernière fois Lucie. Maintenant, il fallait pouvoir s’échapper Sans se faire repérer.

miss-chibi
01/11/2010, 07h16
c'est normal que le gamin peut battre des colosses ?

monereau
01/11/2010, 11h28
Comme l'explique Lucie dans assassin's creed 2. Il existe l'effet de transfert qui donne toutes les compétences de son ancêtre à celui qui à utiliser l'animus. En plus, puisque Marc est déjà un assassin, il a du avoir un entrainement intensif. Donc il est certainement plus fort et plus agile.

miss-chibi
01/11/2010, 13h25
ah, ok! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/doubt.gif