PDA

Afficher la version complète : Deuxième teaser



mojoujou
17/04/2009, 02h42
Hello…
Je suis bien content d'avoir ENFIN des news du second opus. Et bien content aussi de voir autant d'engouement.

Sur le deuxième trailer on peut voir à la fin trois blasons dont un au milieu qui est très facilement identifiable. J'ai fait une petite recherche sur le net… il se pourrait que ça soit celui du pape en place à cette époque… Voilà ce qui est dit
Sous le pontificat de Paul II Barbo, né à Venise, le Palazzo Venezia est achevé, au pied du capitole. Le pape en avait fait commencer la construction alors qu'il était le Cardinal Barbo.

Les grandes réalisations se poursuivent avec Sixte IV della Rovere, 210ème pape (1471-1484) ancien général de l'Ordre des Franciscains, ennemi des Médicis de Florence, jusqu'à excommunier Laurent le Magnifique.

L'information la plus en rapport étant bien entendu celle concernant le 210e pape.

Je viens de trouver celui de gauche c'est la famille Pazzi… si vous faites une recherche sur le net vous trouverez le rapport avec le Pape Sixte IV.

Le troisième nos amis américains on trouvé aussi :P c'est le blason de Venise… Avec le symbole de Saint-Marc… pffff et si on commence à chercher par là on trouve plein d'autres références avec la religion et de rapports… "tout est possible"… RHAAA… je sent que le scénario va me plaire !! D'ailleurs j'aimerai bien savoir qui ils sont. Tiens je vais regarder sur les Crédits ce soir.

Bien à vous

mojoujou
17/04/2009, 02h42
Hello…
Je suis bien content d'avoir ENFIN des news du second opus. Et bien content aussi de voir autant d'engouement.

Sur le deuxième trailer on peut voir à la fin trois blasons dont un au milieu qui est très facilement identifiable. J'ai fait une petite recherche sur le net… il se pourrait que ça soit celui du pape en place à cette époque… Voilà ce qui est dit
Sous le pontificat de Paul II Barbo, né à Venise, le Palazzo Venezia est achevé, au pied du capitole. Le pape en avait fait commencer la construction alors qu'il était le Cardinal Barbo.

Les grandes réalisations se poursuivent avec Sixte IV della Rovere, 210ème pape (1471-1484) ancien général de l'Ordre des Franciscains, ennemi des Médicis de Florence, jusqu'à excommunier Laurent le Magnifique.

L'information la plus en rapport étant bien entendu celle concernant le 210e pape.

Je viens de trouver celui de gauche c'est la famille Pazzi… si vous faites une recherche sur le net vous trouverez le rapport avec le Pape Sixte IV.

Le troisième nos amis américains on trouvé aussi :P c'est le blason de Venise… Avec le symbole de Saint-Marc… pffff et si on commence à chercher par là on trouve plein d'autres références avec la religion et de rapports… "tout est possible"… RHAAA… je sent que le scénario va me plaire !! D'ailleurs j'aimerai bien savoir qui ils sont. Tiens je vais regarder sur les Crédits ce soir.

Bien à vous

asadar
17/04/2009, 04h32
Intéressant tout ça. Merci beaucoup mojoujou. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png
Ca faisait un moment qu'on t'avait plus vu.

Si l'histoire du jeu t'intéresse à ce point, regarde ici (http://www.ecrans.fr/Assassin-s-Creed-2-dans-le-detail,6970.html). Et là (http://www.ecrans.fr/Assassin-s-Creed-2-L-Histoire,6967.html) aussi d'ailleurs. (merci encore à sonic pour les liens)
Je pense que ça t'aidera grandement à faire le lien avec l'Histoire (avec un grand H) et la fiction du jeu. Ainsi ce que tu viens de dire à propos des Medicis sera sans doute au coeur même de Assassin's Creed 2, puisqu'il semblerait bien que ce soient des alliés d'Ezio. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif

mojoujou
17/04/2009, 04h55
Salut Asadar,

C'est vrai ça fait un moment c'est dire que je ne suis pas un habitué des Forums… Mais pour AC… !!
Merci pour les liens très interessants et qui répondent à certaines questions. Et qui en suscite plein d'autres http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rolleyes.gif

Dites moi ! quand le gars il met entre parenthèse "évangéliser" dans l'une de ses phrases en parlant de l'équipe de prod, c'était pas anodin hein ?!!! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif Rhaaaa tant de trucs…

asadar
17/04/2009, 05h07
Disons que lorsqu'une équipe s'agrandit, il faut bien plonger les nouveaux dans le bain. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif
En tout cas c'est vrai que c'est un joli clin d'oeil d'employer ce terme. Il fallait y penser... http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif

AlexXIIIheros
17/04/2009, 05h28
super interresent en effet je vais faire des recherche dessus

asadar
17/04/2009, 06h29
Un peu d'histoire :

=> Le jeu prend place en l'an 1476, en Italie. Laurent le mangifique de Médicis est alors seigneur de Florence à la suite de son père, Pierre I de Médicis dit le Goutteux.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/29/Verrocchio_Lorenzo_de_Medici.jpg

Ne vous y trompez pas, ce n'est pas sa "beauté" qui lui valu ce surnom de " le Magnifique", mais bien sa générosité... ou pas. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif (vous le verrez par la suite)
Quelques années avant l'époque qui nous intéresse, il épousa Clarisse Orsini (1469). Cette union avec une des deux grandes familles de Rome, ennemie jurée des Colonna, lui assura leur indéflectible soutien tout au long de sa vie, et particulièrement dans le conflit qui l'opposa avec le pape Sixte IV (dont faisait mention mojoujou). Conflit qui mena jusqu'à son excommunion...
Mais pour en revenir à son mariage, en 1469, ce fut durant cette même année qu'il succéda à son père. Cette succession pour le moins mouvementée lui permit d'asseoir son pouvoir lorsque son opposant, Bernardo Nardi, tenta de s'emparer de la ville Toscane de Prato. Tentative qui se solda par sa décapitation et par la pendaison d'une trentaine de ses partisans. Toutefois Laurent de Médicis ordonna la destruction des actes du procès, s'assurant ainsi le moyen de s'en tirer à bon compte en assayant son image d'homme magnanime. C'est donc le tact et la violence toute calculée de ses décisions qui lui permirent de s'imposer dans un premier temps sans entâcher son image.
De la même manière, il profita de la révolte de Volterra contre l'un de ses proches pour mettre la ville à sac et la soumettre à son autorié. Il prit ainsi le contrôle des mines d'Alun et agrandît d'un même coup le territoire florentin ainsi que son patrimoine.
La même année (1471), son ennemi Sixte IV succéda à Paul II, bien décidé à favoriser la fortune familiale. Le refus des banques des Médicis de lui accorder l'avance nécessaire à l'achat de la ville d'Imola pour le compte de son neveu, Girolamo Riario, fut un premier pas dans le conflit d'intérêt qui l'opposa à Laurent le Magnifique. En effet Laurent voyait Girolamo comme une menace, mais la situation empira lorsqu'il accorda l'asile au seigneur Citta da'Castello, défenseur de sa cité contre les armés pontificales.

Maintenant la période qui nous intéresse : l'année 1476. A cette époque, Laurent de Médicis a entreprit d'écarter tous ceux dont la puissance représente une menace pour lui et Florence, à commencer par la famille des Pazzi. D'abords par la voie juridique, en faisant jouer une loi inique privant Beatrice Pazzi de sa part de l'héritage laissé par Pierre I de Médicis, il prive méthodiquement leur famille des charges qui lui sont dues. Mais c'est ensuite à la carrière ecclésiastique de Francesco Salviati, allier des Pazzi, qu'il s'en prend, faisant tout pour l'empêcher de devenir archevêque de Florence. C'est là que les choses s'enveniment, et que notre assassin pourrait bien intervenir...

=> 1476 : Scandalisés par les primades et les actions des Médicis à leur encontre, les Pazzi et les Salviati s'unissent avec le soutien de Sixte IV et de son neveu, Girolamo Riario. l'objectif est simple : éliminer Laurent et son frère, Julien de Médicis. (Historiquement ils ne passèrent à l'acte qu'en 1478, lors de la messe à Santa Maria del Fiore)

=> Un lien avec l'éradication de la famille d'Ezio ? Nobles Florentin, ils étaient des alliés des Médicis. On l'a vu, Laurent de médicis ne reculait pas devant la violence si nécessaire, et la vengeance d'Ezio pourrait donc être liée à cette guerre des Familles d'Italie et du pouvoir pontifical :
Ezio se venge des meurtriers des siens, Laurent y voit un moyen d'écarter plus encore ses rivaux, et parmis les relations du Magnifique, qu'ils soient érudits, artistes, poètes, politiciens ou autres, nombres pourraient bien y trouver leur intérêt et faire d'Ezio l'instrument de tous les complots. Mais dans l'ombre, une menace plus grande et plus ancienne guette...

Enjoy. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png

mojoujou
17/04/2009, 07h23
Moi c'est un contexte qui me plait bien http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif

asadar
17/04/2009, 07h28
Et moi donc. ^^
J'attends de voir le résultat des recherches d'Alex sur De Vinci pour complèter tout ça. Si tu as des trucs de ton côté, n'hésite pas. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

mojoujou
17/04/2009, 08h16
Bein je me suis plutôt penché sur Saint-Marc… C'est pourquoi je pense qu'il y a un rapport avec la religion. (Ce qui était déjà évident dans AC1). Et les 4 évangélistes particulièrement.

Il y a Saint-Marc avec pour symbole le lion,
Saint Matthieu l'homme,
Saint Luc le taureau
Et le plus interessant Saint Jean (le préféré de Jésus, pas le Baptiste) qui lui a pour symbole l'aigle…

Si on s'arrête sur ce dernier on apprend que Jean et deux autres apôtres accompagnant Jésus sur une montagne auraient été témoins de ce qu'ils appellent la "transfiguration".
Jésus, rendu sur une montagne avec ses disciples Pierre, Jacques et Jean, se trouve métamorphosé : l'aspect de son visage change et ses vêtements deviennent d'une blancheur éclatante. Y a t'il un rapport avec les artefacts ?

Il ecrit "l'Apocalypse" où on retrouve le fameux "Alpha Omega" qu'on retrouve sur les traces de sang de la chambre de Desmond. Mais on trouve plein d'autres choses… Rhaaaaa !!

Voili Voilo

asadar
17/04/2009, 08h32
Hey ! Très intéressante ça ! J'y avais pas pensé du tout. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

Selon les dire d'Al Mualim quand au pouvoir de l'Orbe d'Eden, tout laisse à penser que dans le jeu Jésus, au même titre que d'autres personnages importantes de l'Histoire et des religions, aurait utiliser l'Orbe pour faire croire à certains miracles (l'eau en vin par exemple).
Bien sûr cela n'a pas de lien "direct" avec l'histoire du jeu, et cela ne concerne pas l'histoire personnelle d'Ezio. Mais c'est toujours amusant de voir jusqu'où s'étant la fiction d'Assassin's Creed. Un véritable bijou assurément ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/blush.gif

AlexXIIIheros
17/04/2009, 14h22
voilà mes trouvaille sur Léonard de Vinci
Léonard de Vinci est né le samedi 15 avril 1452 « à la troisième heure de la nuit », c'est-à-dire trois heures après l'Ave Maria, soit 22 h 30, au château de Vinci près de Florence, d’une relation amoureuse illégitime entre son père, Messer Piero Fruosino di Antonio da Vinci, notaire, chancelier et ambassadeur de la République florentine et descendant d’une riche famille de notables italiens, et sa mère, Caterina, une humble fille de paysans, dans le petit village toscan d’Anchiano, un village situé à deux kilomètres de Vinci(situé à 50 km de Pise et 80 km de Florence), en Italie., sur le territoire de Florence en Italie. Une étude en 2006 note qu'il semble probable que Caterina soit une esclave venue du Moyen-Orient. Léonard, ou plutôt Lionardo selon son nom de baptême, est baptisé puis passe ses cinq premières années chez son père à Vinci, où il est traité comme un enfant légitime. Il a cinq marraines et cinq parrains, tous habitant le village. Il reçoit une instruction et acquiert ainsi la lecture, l'écriture et l'arithmétique. Néanmoins, il n'étudie pas sérieusement le latin, base de l'enseignement traditionnel et une orthographe chaotique montre que cette instruction n'est pas sans lacunes : en tout cas elle ne fut pas celle d'un universitaire.
1466
C'est à cette époque qu'il dessine ses premières caricatures sur des feuilles volantes ou dans des cahiers, et étant gaucher mais ambidextre, il se permet d'écrire de la main gauche et à l'envers (écriture dite spéculaire, lisible grâce à miroir), en rébus et en dialecte Toscan. C'était aussi la seule langue qu'il maîtrisait, n'ayant pas longtemps étudié le latin et le grec, ce qu'on lui reprocha par la suite (comme à Michel-Ange d'ailleurs).
Au fil des années, il rédigea d'innombrables documents traitant de sujets scientifiques et techniques de cette écriture mystérieuse, ajoutant autant à son génie.
Le jeune Léonard est proche de la nature, qu’il observe avec une vive curiosité et s’intéresse à tout. Il dessine déjà des caricatures et pratique l'écriture spéculaire en dialecte toscan. Giorgio Vasari, dans sa biographie de Léonard, raconte une anecdote sur les premiers pas dans la carrière artistique de celui qui allait devenir un des plus grands peintres de la Renaissance. Un jour, le père de Léonard, ser Piero, « prit plusieurs de ses dessins et les soumit à son ami Andrea del Verrocchio qu’il pria instamment de lui dire si Léonard devait se consacrer à l’art du dessin et s’il pourrait parvenir à quelque chose en cette matière. Andrea s’étonna fort des débuts extraordinaires de Léonard et exhorta ser Piero à lui permettre de choisir ce métier, sur quoi, ser Piero résolut que Léonard entrerait à l’atelier d’Andrea. Léonard ne se fit pas prier ; non content d’exercer ce métier, il exerça ensuite tous ceux qui se rattachent à l’art du dessin. » C’est ainsi que Léonard est placé comme élève apprenti à partir de 1469 dans un des plus prestigieux ateliers d’art de la Renaissance de Florence sous le patronage d’Andrea del Verrocchio à qui il doit sa formation multidisciplinaire d’excellence, où il côtoie d’autres artistes comme Sandro Botticelli, Le Pérugin et Domenico Ghirlandaio. En effet, jusqu'en 1468, Léonard est recensé comme résident de la commune de Vinci mais il est très souvent à Florence où son père travaille.
Léonard acquiert la connaissance du calcul algorithmique et <span class="ev_code_RED">il cite les deux abacistes florentins les plus en vue, Paolo Toscanelli del Pazzo et Léonardo Chernionese.</span> Plus tard Léonard paraît bien faire allusion à la Nobel opera de arithmética, de Piero Borgi, imprimé à Venise en 1484, et qui représente bien la science de ces écoles d'abaques
En 1472, à l'âge de 20 ans, Léonard est enregistré officiellement dans le Campagnia de Pittori, le Livre Rouge de la compagnie de St Luc, la guilde des artistes peintres de Florence. C'est le début de sa grande carrière de peintre, avec des oeuvres comme "La Vierge à l'œillet" (Madonne), ou "L'Annonciation" (1473), des huiles sur bois, en général du peuplier.
Dès cette époque, Léonard signe tout simplement ses oeuvres Leonardo ou Io, Leonardo (Moi, Leonardo), les gens du peuple étant à cette époque uniquement désignés par leur prénom généralement suivi du nom de la ville la plus proche, le nom patronymique n'étant utilisé que dans les grandes familles.
1476 : En avril, un écrit anonyme accuse Léonard de pratiques homosexuelles sur la personne du jeune appprenti jacopo Saltarelli, âgé de 17 ans, déjà connu pour ce penchant. La plainte est à nouveau déposé en juin 1476 mais, probablement faute de preuves, une mise en accusation restera sans suite.
il est toujours mentionné en 1476 comme assistant de Verrocchio, car, même après que son père lui eut mis en place son propre atelier, son attachement à Verrocchio est tel qu’il a continué à collaborer avec lui. Pendant cette période, il reçoit des commandes personnelles et peint son premier tableau, La Madone à l’œillet (1476).
Léonard s'affirme presque tout de suite comme un ingénieur : en 1478, il offre de soulever, sans en causer la ruine, l'église octogone de Saint-Jean de Florence, le baptistère actuel, pour y ajouter un soubassement.
à 26 ans(1478), il quitte son maître après l'avoir brillamment dépassé dans toutes les disciplines. Léonard de Vinci devient alors maître peintre indépendant.

donc dans la période où ce situe notre histoire Léonard est plutôt dans la peinture mais il a commencé ses croquis d'invention en 1466, il connait les Pazzis et les Medicis (à clarifier)
et vit à Florence depuis ces 14 ans, en 1476 il a 24 ans. bizarrement c'est dans l'année de notre histoire qu'il est accusé homosexualité l'affaire est classé sans suite (soutient important dans la politique et la justice?)
il faudrat comparé les tableaux dans le jeu et dans la réalité
c'est dans cette période que Léonard de vinci devient important
voilà pour l'instant c'est tout mais je vais continuer à chercher car il me reste un ou deux points à éclaircire

asadar
18/04/2009, 02h16
Outre qu'il ait 24 ans (et Nicolas Machiavel que 9), moi je retiens surtout que ce n'est pas uniquement dans la peinture qu'il penche le plus, mais je cite : "il est toujours mentionné en 1476 comme assistant de Verrocchio, car, même après que son père lui eut mis en place son propre atelier"
Et aussi : "Léonard s'affirme presque tout de suite comme un ingénieur"

Qui plus est, pour ajouter un peu de détails à cet intéressant exposé (merci beaucoup Alex pour ta recherche):
_ Si le jeu rescpecte les origines des mots et des noms de l'époque (comme dans le premier par exemple : assassin =&gt; hashishin ou hashishioun), son nom ne serait pas Léonard De Vinci, mais Leonardo di ser Piero (son père) da Vinci (sa ville). Ou plus simplement Leonardo da Vinci.
_ On parle beaucoup de peinture et de dessin mais il a été conjointement artiste, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain. Donc dans le cadre du jeu c'est surtout l'aspect de l'inventeur-ingénieur-philosophe qui nous intéresse, puisque grâce à son atelier et ses inventions, Ezio va pouvoir améliorer notablement son équipement (au moins pour ce qui est des ailes, ça on a la preuve par screenshot !), et comme dans AC1, je pense que les personnages présents apportement une portée philosophique à leur implication dans l'histoire.
_ Et enfin détail qui me parait le plus important pour faire le lien entre nos recherches et sur la période du jeu : Laurent le Magnifique est alors son mécène, et Léonard De Vinci écrira lui-même sur les Médicis =&gt; « Les Médicis m’ont fait et les Médicis m’ont détruit ».
A noter que c'est à l'académie des Médicis ou par son intermédiaire qu'il rencontra de nombreux philosophes ou auteurs contemporains.

Voilà. Encore merci Alex. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

AlexXIIIheros
18/04/2009, 05h22
c'est vra qu'il s'affirme comme ingénieur mais seulement après avoir peint son premier tableau donc ça peu nous donné un indice sur la saison en question dans le jeu ainsi voir les particularité de la saison (les marrés) à venise ce qui peut nous permettre de définir des stratégies et nous offrir des centaines de possibilité d'évasion

asadar
18/04/2009, 11h35
Là je pense que tu vas un peu loin dans ton raisonnement ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif
Moi je pensais plus à l'aspect historique et à l'intégration de la fiction dedans. Je pense pas que les développeurs aient perdus leur temps pour un détail comme les marées : ça me paraitrait un peu gros pour un intérêt plus que limité. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif