PDA

Afficher la version complète : Qui veut du haïku ?



Pages : [1] 2 3

SammyFisherJr
02/12/2005, 12h07
Bonjour à tous !

Depuis que je suis recussité, je me sens prêt à toute les folies ! http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif
En voilà une : si nous faisions des haïkus ?
Non, non,ce n'est pas un concours de gros mots inventés.
Un haïku, c'est un poème court, de trois vers ordonnés de cette façon : 5/7/5 qui ne doivent pas forcément rimer.

Il peut décrire un paysage, dire ce que vous avez fait aujourd'hui, ou bien être composé autour d'un thème donné. A mon sens, le haïku doit être un peu mélancolique, décrire tant un état extérieur que l'état de l'esprit de celui qui le compose.
Mince, c'est beau http://forums.ubi.com/images/smilies/cry.gif
Le sens du poème ne doit pas être immédiat, il faut concentrer toutes ses idées en trois courts vers. L'idéal étant de résumer le Seigneur des anneaux...

J'espère que notre ami l'inquisiteur saura se montrer tolérant (hum, non, il va pas pouvoir, il y a une odeur de cramé dans l'air http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif )

Gris comme la nuit
Les chats noirs rampent dans le parc
La lune se recouche

SammyFisherJr
02/12/2005, 12h07
Bonjour à tous !

Depuis que je suis recussité, je me sens prêt à toute les folies ! http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif
En voilà une : si nous faisions des haïkus ?
Non, non,ce n'est pas un concours de gros mots inventés.
Un haïku, c'est un poème court, de trois vers ordonnés de cette façon : 5/7/5 qui ne doivent pas forcément rimer.

Il peut décrire un paysage, dire ce que vous avez fait aujourd'hui, ou bien être composé autour d'un thème donné. A mon sens, le haïku doit être un peu mélancolique, décrire tant un état extérieur que l'état de l'esprit de celui qui le compose.
Mince, c'est beau http://forums.ubi.com/images/smilies/cry.gif
Le sens du poème ne doit pas être immédiat, il faut concentrer toutes ses idées en trois courts vers. L'idéal étant de résumer le Seigneur des anneaux...

J'espère que notre ami l'inquisiteur saura se montrer tolérant (hum, non, il va pas pouvoir, il y a une odeur de cramé dans l'air http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif )

Gris comme la nuit
Les chats noirs rampent dans le parc
La lune se recouche

JediMAX
02/12/2005, 12h44
Le voleur parti
n'a oublié qu'une seule chose
la lune à la fenêtre

(Bon, ok, pas de moi... ^^)

Sehydra
02/12/2005, 12h50
Ça me donne envie d'écouter Dionysos, tout ça...
Comment ça je devie du sujet ?

Ok, j'en pondrais un http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif

Plus tard.

Chtinecureuil
02/12/2005, 12h52
Une fleur tout juste éclose
L'abeille fait son office
Déjà l'été se retire

(bon ok j'avais jamais fait de Haiku avant)

JediMAX
02/12/2005, 12h55
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Sehydra:
Ça me donne envie d'écouter Dionysos, tout ça...
Comment ça je devie du sujet ?
</div></BLOCKQUOTE>

La nuit est un Coca cola
Avec la lune
Comme unique bulle.

http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

SammyFisherJr
02/12/2005, 13h15
Je rappelle la règle : 5/7/5 ! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-mad.gif

JediMAX
02/12/2005, 13h58
Rho, ça va, Sehy parlait de Dionysos, donc de l'album Haïku, donc voilà ! Et pi on fait ce qu'on veut ! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif

Sur mon chapeau
La neige me paraît légère
Car elle est mienne.

Oui, la rythmique n'est pas respectée, mais en VO, ça marche (seulement je doute que quiconque comprenne ici...)

Arkanne
02/12/2005, 14h04
Bêtise et non sens
Paroles d'un long ennui
L'eau efface le sable

Ceridwen1981
02/12/2005, 14h07
Deux petits Haïkus

Livide et blonde
Soupire sour l'eau profonde
La willis de feu

Mais que Dieu garde
Qui s'attarde dans la nuit
Sous l'eau du lac bleu

Arkanne
02/12/2005, 14h17
[QUOTE]Originally posted by JediMAX:
Rho, ça va, Sehy parlait de Dionysos, donc de l'album Haïku, donc voilà ! Et pi on fait ce qu'on veut ! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif


Pourquoi ? Difficile de compter 5/7/5 à ton âge ? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif

@Ceridwen : beau ! http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_smile.gif

Ramoran
02/12/2005, 15h11
Un court spaghetti
Se perd dans un noeud gluant
Il est mal parti

SammyFisherJr
02/12/2005, 15h37
L'inquisiteur fou
restera toujours serein
C'est un vrai schyzo

Ramoran
02/12/2005, 15h42
L'automne a chassé
Les feuilles sèches et mortes
Comme des Jedi

Ceridwen1981
02/12/2005, 15h48
La plume de Ram
Ah ! son haleine et son âme
C'est un vrai jet d'ail !

(Je sais que je me condamne mais, désolée, trop tentant ! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_rolleyes.gif)

SammyFisherJr
02/12/2005, 15h50
Ses cheveux vivants
Ce sont des vers qui grouillent
Habitant son crâne

Ramoran
02/12/2005, 15h52
L'ail dans les tomates:
Christ sanglant et redempteur
Nuage percé.

Arkanne
02/12/2005, 16h02
Vide sidéral
Et vaine présomption
L'aventure est là

( Bravo Sammy, quel succès ! )

Princesse-Sarah
02/12/2005, 16h17
Sammy aux yeux tristes
Chauve comme les limaces
Chaud comme mon coeur
http://forums.ubi.com/images/smilies/heart.gif

JediMAX
02/12/2005, 22h51
Sammy, si tu veux t'en tenir aux règles de l'haïku...

"Ce poème comporte traditionnellement 3 vers formant en tout 17 syllabes : le premier et le troisième vers sont pentasyllabiques et encadrent un vers heptasyllabique. Mais ce n'est pas la seule règle que doit respecter un haïku, car il lui faut contenir un kigo, c'est-à-dire une référence à la nature ou un mot clé concernant l'une des quatre saisons."

Donc Ram et Sammy non plus ne respectent pas toujours les règles de l'haïku. Est ce qu'on va aller les faire ch** pour si peu ? Non, donc voilà pourquoi je dis que chacun fait bien ce qu'il veut.

(d'ailleurs, si on veut être puriste : "Le haïku doit autant que possible ne pas comporter de verbe, saus si conjugué au participe présent ; c'est une difficulté supplémentaire."...)

Quant à savoir compter Arkanne, ne t'en fais pas pour moi, je n'aurais pas fait une spé maths si j'avais eu des problèmes de ce côté là... Il y a de très beaux haïkus en VO qui ne respectent évidemment plus la rythmique si on les traduit, mais ce n'est pas une raison pour s'en priver.

La seule règle a appliquer sur ce thread devrait être "poème de trois vers courts", non pas parce que les forumeurs ne savent pas compter, mais pour permettre plus de liberté. Enfin bref.

Allez, puisque j'ai commencé, voici les règles de l'haïku :
la mise en retrait
De par ses sources extrême-orientales, le haïku contient une importante dimension spirituelle, basée sur la conscience du caractère passager de toute chose. Y compris de l'homme, et y compris de sa propre personne.

Pour le haïkiste occidental, habitué aux formes poétiques lyriques, exaltant le Moi, c'est une nouveauté difficile à appréhender, des habitudes dont il faut apprendre à se défaire.

Cet aspect du haïku se synthétise très bien dans les formes de la peinture chinoise classique. Y sont souvent figurés de vastes paysages, des océans immenses, de hautes falaises, des forêts impénétrables, au milieu desquels on aperçoit, de loin en loin, une silhouette humaine, ou parfois seulement une minuscule maison, ou même seulement la fumée s'échappant de la maison...

Tout y est présenté comme si la place prise par chacun de ces éléments sur le papier, était à proportion de la durée et de l'espace qu'ils occupent à la surface du globe.

Le haïkiste s'y réfèrera avec profit, en se souvenant que la fleur a sa propre perfection, indépendante de l'homme qui la contemple en l'affublant de qualificatifs trop riches.

La dérision
Non seulement l'humour a sa place dans le haïku, mais on peut également considérer qu'il existe un type d'humour propre au haïku: la dérision.

Il s'agira le plus souvent pour le haïkiste de mettre en relief les vicissitudes de la condition humaine, ou le caractère fugace et relatif de la plupart de nos préoccupations.

Cela rejoint bien sûr les conceptions philosophiques ou religieuses ancrées dans tout l'Extrême-Orient. Tout est en mouvement, en mutation. Tout est impermanent. Et donc, toutes ces entraves qui contrecarrent nos actions et nous obsèdent seront évanouies demain, dans un an, sinon dans dix ans. Il convient donc de les écarter, comme transitoires, et d'accepter tous les aléas de la vie tels qu'ils se manifestent.

C'est ainsi qu'on trouve de nombreux haïkus traitant avec dérision de la pluie qui glace les épaules, du gâteau chapardé par le chien, du poids de l'âge sur les articulations, etc.
C'est peut-être aussi l'explication du grand succès remporté par le thème de l'épouvantail dans le haïku japonais des siècles passés.

L'épouvantail figure la peine de l'homme apportant tout le soin nécessaire à sa récolte, sans pour autant empêcher les oiseaux d'accomplir leur oeuvre désastreuse. En toute dérision.

La métaphore
Elle est souvent déconseillée car elle serait un instrument de la "poésie occidentale" et, de ce fait, totalement incompatible avec l'esprit du haïku.

La métaphore consiste dans l'emploi d'un mot dans un sens différent de son sens propre, en vue de créer une expression imagée, facilement évocatrice. C'est ainsi qu'on parlera par exemple du "coeur de la nuit", du "soir de la vie", etc. Dès lors, on comprend mieux l'interdit, puisque la tradition du haïku incite à rester le plus proche possible de la réalité observable. Or, la nuit n'a pas de coeur, et une vie connaît plus d'un soir!

Toutefois, on s'aperçoit que la métaphore et le haïku font jouer des ressorts semblables: une réalité est désignée (le coeur ou le soir), mais l'image suggérée est différente de cette réalité. Les classiques japonais procèdent-ils différemment, lorsqu'en mentionnant un simple cerisier, c'est toute l'explosion printanière qu'ils offrent à nos yeux?

On peut ainsi dire que la métaphore occidentale et la juxtaposition des idées propre au haïku agissent différemment d'un point de vue littéraire, mais très semblablement d'un point de vue mental: une réalité est nommée, pour faire naître dans l'esprit du lecteur une impression qui en est distincte.

Alors où est la frontière? Peut-être dans la renonciation à la virtuosité du haïkiste, qui se concentre plus volontiers sur des correspondances mentales suggérées que sur des effets littéraires trop recherchés.

Le kigo
Par tradition, les bâtisseurs japonais du haïku ont ponctué chacun de leurs poèmes d'un "kigo".

Le "kigo" ou "mot de saison" agit comme un repère, pour ancrer le poème dans un moment de l'année, soit cité expressément, soit suggéré au moyen d'évocations faciles à décoder pour le lecteur, par exemple le cerisier pour le début du printemps. Par cet élément naturel, l'auteur ajoute un élément signifiant (lyrique, ou purement descriptif) au reste de son tableau.

Par l'usage du kigo, le haïkiste préserve l'origine extrême-orientale du haïku, empreinte de l'idée que nous sommes rattachés à un grand tout, dont nous ne pouvons nullement nous extraire. Nous sommes les hôtes de la nature, et chaque haïku héritier de cette tradition le chante.

Si le kigo nous replace constamment dans la Nature, on peut dire également qu'il nous relie à l'intérieur de notre culture, car le jeu des suggestions place le poème dans un instant de l'année bien typé, mais le plus souvent sans le citer: cerisier, hirondelles, grandes marées, etc.

A sa façon, le haïku contemporain, souvent urbain, et souvent sans kigo, parvient aussi à inscrire auteur et lecteur dans ce type de cadre, mais par des références de type culturel exclusivement: galette des Rois, fête nationale, Toussaint, etc.

Par des outils de cet ordre (et aussi par d'autres), le haïku instaure entre l'auteur et ses lecteurs des relations croisées où se partagent sensations personnelles, appartenance commune et patrimoine culturel.

Le flou
Selon certains spécialistes, le charme du haïku en japonais serait quasiment impossible à traduire en une langue occidentale, en raison du flou inhérent à la langue japonaise. Rappelons en effet qu'en japonais les verbes se passent de sujet, que les noms se passent de genre et de nombre, etc. L'impression de flou serait pour ces commentateurs un élément constitutif du genre haïku.

Le français, au contraire, serait porteur de tant d'instruments visant à la précision de l'expression, que son usage pour le haïku en dénaturerait l'essence profonde, faite de vague et d'imprécision. Il est vrai que notre langue ne saurait se comprendre sans prépositions pour présenter logiquement les mots, et qu'elle repose sur une grammaire plus rigide qu'un code pénal.

Mais s'il est indéniable que le japonais et le français s'articulent très différemment, il paraît tout de même possible de contester une thèse aussi catégorique. Le français, en effet, permet l'introduction de ce vague, nécessaire au haïku.

Par le biais du vocabulaire, et notamment en recourant aux homonymies et aux homophonies, le flou peut s'introduire dans le texte, pour provoquer curiosité et questionnement dans l'esprit du lecteur.

L'absence de césure, aussi, peut créer du flou, en laissant au lecteur le soin de rattacher entre eux les différents éléments du poème, multipliant ainsi les sens possibles.
En ne désignant pas le sujet d'un verbe, on parviendra également à créer ce type d'incertitude et de flottement.

Ces pistes, et d'autres, sont donc à explorer, en nous rappelant que le haïku a souvent pour objet sous-jacent de traduire l'impermanence du monde.

Le 5-7-5
Le rythme 5/7/5

Parmi les débats agitant les haïkistes, celui du respect du rythme traditionnel 5/7/5 est le plus fréquent. Cette contrainte étant la plus visible pour le haïkiste, le questionnement à son sujet intervient dès la phase d'apprentissage.

Voici tout d'abord quelques éléments permettant de bien poser le débat:

* cette métrique provient de la forme poétique plus que millénaire du tanka. Elle est donc le fruit d'une tradition très profondément ancrée dans l'âme japonaise

* le japonais est une langue syllabique. Diphtongues et "e" muets par exemple n'existent pas

* le japonais fait l'économie des prépositions, des marques de genre, de la conjugaison

* le haïku en japonais s'écrit sur une ligne unique

Pour nous, francophones, ces éléments sont inopérants:

* la métrique à laquelle nous sommes habitués est différente (alexandrins, octo-syllabes, etc.). De plus, notre oreille s'est habituée à la rime

* la structure syllabique du français est plus complexe, les formes verbales allongent la taille des verbes, et les prépositions sont indispensables pour la compréhension. De ce fait, là où 17 syllabes japonaises suffisent, 20 ou plus seront peut-être nécessaires en français

* nous écrivons les haïkus sur 3 lignes. Mais ce découpage ne correspond pas toujours au rythme de lecture. Une fois réintroduit un rythme de lecture naturel, ce qui a été écrit en 5/7/5 peut être lu en 13/5, par exemple, si un "e" sonore termine la première ligne et si une césure est placée à la fin de la deuxième

Il convient donc de garder à l'esprit tous ces éléments, qui sont le fruit des traditions poétiques de chaque culture et de leurs particularités linguistiques. Il faut aussi se rappeler que le haïku gagne en saveur par une lecture à voix haute.

Et si l'on définit principalement le haïku par son esprit si particulier, on se demandera avec profit si l'esprit sait compter sur ses doigts.


(donc réduire l'haïku a la rythmique est vraiment réducteur, c'est même passer complètement à côté de cet art poétique, et "savoir compter" est vraiment quelque chose d'anecdotique dans l'écriture d'un haïku en français)

Et juste parceque je suis un peu vexé http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif :

Celui de Chtinecureuil, tout comme le premier de Sammy et les miens (que j'ai récité, donc aucun mérite) respectent la règle.

Celui de Dionysos (auquel j'ai fait référence) utilise une métaphore. HS

"Bêtise et non sens
Paroles d'un long ennui"
=&gt; Métaphores, sens figurés. HS

Pour Ceridwen, il est maladroit de parler de Dieu.

Ramoran ne respecte pas le kigo, HS.
Celui de Sammy juste après non plus. HS

Les feuilles sèches et mortes
Comme des Jedi
=&gt; Aucun sens, ou alors métaphorique. HS.
Cerdiwen : HS idem.

Ses cheveux vivants
Ce sont des vers qui grouillent
Habitant son crâne
=&gt; métaphore, absence de kigo. HS

Vide sidéral
Et vaine présomption
L'aventure est là
=&gt; Complètement HS

==&gt; je propose donc qu'on en reste à "poème en trois vers courts". Non ? http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

SammyFisherJr
03/12/2005, 02h08
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">==&gt; je propose donc qu'on en reste à "poème en trois vers courts". Non ? </div></BLOCKQUOTE>


Au contraire, respectons la "vriae" règle ! Plus il y a de contraintes, plus j'aime ça http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Non, comme je ne suis pas chiant à ce point, je propose que ceux qui souhaitent suivre la règle la suivent, et que ceux qui souhaitent faire du haïku "allégé" le fassent aussi, mais que chacun précise si il a tenté ou nom de suivre la règle.

Arkanne
03/12/2005, 02h46
@ Jedi : très instructif.
@ Sammy : tu as ouvert le thread, tu as énoncé les règles, pour nous les non rompus aux jeux de l'esprit nippon, simples amateurs, c'est largement suffisant.
Conclusion : on va pas bannir le haïku à l'occidentale. Et je ne pense pas qu'on devrait préciser quelle règle on a respectée ou non et transformer ce topic en une longue analyse contradictoire et lourde

Randall-Flagg
03/12/2005, 09h14
Quand la neige vient,
mon champs vaut ceux du voisin,
truffés de cailloux.

Randall-Flagg
03/12/2005, 12h03
Quand les jours s'allongent,
La neige accumulée
regagne la mer.


(je sais pas s'il est bon celui-ci: pour la première ligne on compte le "e" final ou pas?)

Ceridwen1981
03/12/2005, 15h02
@JediMax : Merci d'avoir quand même pris la peine de nous expliquer toutes ces règles assez inerressantes pour jauger les canons stylistiques et formels du genre.
Je te pose seulement une question, juste à titre explicatif : Dieu, tout comme Dionysos sont, à ma connaissance, des référends occidentaux. De plus, le premier est à mes yeux la divinité principale de ce que je considère comme "la mytholigie chrétienne" (et ce n'est là que mon avis).

Quoi qu'il en soit, il me semble qu'ils n'ont de valeur métaphorique que dans notre culture (métaphore = référence à un objet culturel partie de l'inconscient collectif), et pas chez les asiatiques..
(Bon, j'admets qu'ici, je l'ai utilisé dans le cadre d'une expression idiomatique qui implique une croyance : "que Dieu garde...", et c'est surement ce qui justifie son statut inadéquat)

Bref, y a t-il une raison qui explique que Dionysos ait, dans l'absolu, une valeur méthaphorique à tes yeux, et Dieu, non?

(Nota : ceci est de la pure curiosité intellectuelle, j'aimerais avoir ton avis, et/ou celui de tout le monde)

Arkanne
03/12/2005, 15h10
@ Cerid : regarde là et ne te pose pas trop de questions ! Personne ne peut comprendre ici, d'après Jedimax.
Trop élevé ! http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_wink.gif http://forums.ubi.com/images/smilies/88.gif

http://www.albumrock.net/critiquesalbums/dionysos-haiku-96.html

Ceridwen1981
03/12/2005, 15h40
@Arkanne : Ah !! Euh... merci! ai compris le lien Dionysos/Haïku. question à côté de la plaque.
Tu passes une bonne soirée?

Arkanne
03/12/2005, 16h02
Oui, ça va, des amis viennent de partir et j'ai failli faire un haïQ mais comme je connais pas les règles j'ose pas trop me lancer dans les ... japoniaiseries http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif

Ceridwen1981
03/12/2005, 16h13
mais lâche-toi écoute ! la question est : vaut-il mieux un haïku non canonique et beau ou canonique et .. moins beau? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_rolleyes.gif

Et puis les tiens étaient très beaux jusque là !

De toute façon, avec le transfert dans une autre langue, une autre culture, le genre subit automatiquement des modifications. On ne pourra jamais en faire des vrais. Mais libre à nous de les adapter, et là pour le coup, la liberté crée plus que les obeissance serviles.
Je suis sure qu'on peut trouver la nuance entre la maîtrise des règles et la libération de l'inspiration... http://www.farcry-thegame.com/fr/images/smileys/sortezlesviolons.gif

Bref, fait-le ton Haïku s'il veut sortir ! (de toute façon il faut se méfier des Haïkus inassouvis !!) http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Arkanne
03/12/2005, 16h17
http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_smile.gifTu es délicieuse ! Crains rien, c'est juste une boutade !

Ceridwen1981
03/12/2005, 16h19
Bon. Assez de Haïkus sonnants (et trébuchants??)
te paye une gudule?

Ramoran
03/12/2005, 16h20
Jedi, c'est tout à fait intéressant, mais j'aurais aimé des exemples de Haiku classiques, pour mieux saisir.

Tu aurais un auteur à conseiller?

Edit, petites remarques sur les métaphores.



<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">
"Bêtise et non sens
Paroles d'un long ennui"
=&gt; Métaphores, sens figurés. HS
</div></BLOCKQUOTE>
Aucune image ici, aucune métaphore!



<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">
Les feuilles sèches et mortes
Comme des Jedi
=&gt; Aucun sens, ou alors métaphorique. HS.
</div></BLOCKQUOTE>

C'est pas une métaphore, c'est une comparaison, comme on peut le voir avec "comme".
(le premier haiku de Sammy, qui est selon toi dans les règles a aussi une comparaison)
Ma comparaison, a un sens qu'il faut comprendre.

L'automne a chassé
Les feuilles sèches et mortes
Comme des Jedi

Les jedi meurent en ce moment (voir sammy sur le HB, ou bien toi-même en train d'avancer en âge) et donc les feuilles chassées par l'automne en cela leur ressemble.
Je sais que d'habitude on met la comparaison dans l'autre sens, mais c'est cette légère hardiesse qu'il fallait comprendre.

J'ai aussi respecté la règle du flou, car cette comparaison éliptique peut grammaticalement se comprendre de trois manière différentes
1?L'automne chasse les feuilles comme il chasse les Jedi.
2?L'automne chasse les feuilles comme les jedi les chassent.
3?les feuilles sont sèches et mortes comme les jedi.

Le 1 et le 3 sont des nuances diférentes d'une même idée, mais la 2? construction possible renverse l'image, et réduit le jedi héroïque chasseur de méchants, au balayeur de feuilles.
Voici toute la fragilité des choses exprimée par cette construction grammaticalement floue.

Ce faisant, le double sens donne une image réversible de sa condition, et le jedi devient lui même image de l'automne, c'est à dire de la fuite des choses.

Ici, il y a une référence explicite à l'automne, à la nature; le thème est bien la fugacité, et il se trouve une pointe de dérision.
Voilà donc un haïku parfait!


<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">
Ses cheveux vivants
Ce sont des vers qui grouillent
Habitant son crâne
=&gt; métaphore, absence de kigo. HS
</div></BLOCKQUOTE>
Pas de métaphore, c'est véridique.

Randall
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Randall-Flagg:
Quand les jours s'allongent,
La neige accumulée
regagne la mer.


(je sais pas s'il est bon celui-ci: pour la première ligne on compte le "e" final ou pas?) </div></BLOCKQUOTE>

En métrique française ça ne compte pas, mais en métrique japonnaise, je ne sais pas http://forums.ubi.com/images/smilies/35.gif

Arkanne
03/12/2005, 17h23
Pâle nuit d'hiver
Les chiens aboient à la Lune
Elle rit et s'en fout

JediMAX
04/12/2005, 00h16
Pour quelques exemples d'hailus en français : http://clicnet.swarthmore.edu/litterature/moderne/poesi...e.html#anchor.haikuf (http://clicnet.swarthmore.edu/litterature/moderne/poesie/duhaime.html#anchor.haikuf)

Je reconnais qu'il n'y avait pas de "métaphore" ou de "sens figuré", j'ai écrit ce message un petit peu dans l'urgence, j'ai voulu faire au plus court. Ce que je voulais dire, c'est que ce qui n'existe pas concrètement et materiellement n'a rien à faire dans un haiku.
Il y a des gens qui font preuve de "bêtise", mais la bêtise en elle-même, tu ne la rencontres pas dans la rue.

Un haiku ne présente normalement pas d'image, mais décrit "seulement" un petit quelque chose qu'on aura, objectivement, sous les yeux. Pour reprendre le dernier d'Arkanne, si on veut jouer les puristes, il ne peut pas être considéré comme un haiku car la lune ne rit pas.

J'espère que les règles de l'haiku traditionnel seront mieux appréciées, et surtout qu'on en restera ici à "chacun fait ce qu'il veut", un forum étant un espace de liberté...

eldaura
04/12/2005, 04h23
@Jedi: Je crois que la lune a le droit de rire... J'en ai vu un où les fleurs "sommeillent" (Sous la lune voilée / les fleurs de Kaido / sommeillent --- Auteur = Kikaku) http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

Sinon, j'ai retrouvé un vieux parchemin du Club des Haïkistes Hasardeux du Papillon du Chaos qui donne une méthode pour en fabriquer facilement :

- Prendre une grosse provision de haïkus déjà existants, et les couper en 3 lignes (il faut que chaque ligne veuille dire quelque chose, sinon le haïku est à jeter ! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif)
- Faire 3 piles, une pour les premières lignes, une pour les 2èmes et une pour les 3ème, celles qui ont la sorte de morale ou de révélation finale.
- Bien mélanger les lignes dans chaque pile.
- Fabriquer de nouveaux haïku en piochant au hasard une ligne dans chaque pile.

Guiylan_
04/12/2005, 13h11
@ Ceri : <BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> la mythologie chrétienne </div></BLOCKQUOTE> Attention de ne pas confondre texte mythologique, texte mythique et texte religieux. Ce n'est pas la même chose, même si ces catégories ne sont pas nécessairement exclusives les unes des autres.

En outre, il ne s'agit pas uniquement de textes, loin s'en faut. Ce qui accentue encore les écarts.

S'cusez, j'suis HS. Aussi je m'arrête là. http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_wink.gif

JediMAX
06/12/2005, 02h36
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by eldaura:
@Jedi: Je crois que la lune a le droit de rire... J'en ai vu un où les fleurs "sommeillent" (Sous la lune voilée / les fleurs de Kaido / sommeillent --- Auteur = Kikaku) http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif </div></BLOCKQUOTE>

"Sommeiller" veut dire "ne pas bouger", donc ça peut s'appliquer aux fleurs. Alors que rire...
(Et d'ailleurs, c'est peut être juste un problème de traduction). Mais bon, on n'est pas là pour être à 100% dans les règles, donc...

Durant la sieste
Nous étions ennemis farouche
La mouche et moi.

Chtinecureuil
06/12/2005, 02h44
Barbe du matin
Sous le rasoir tu te plains
Zut, me suis coupé...

eldaura
06/12/2005, 03h06
Désert de Gobi
Toutes les richesses du monde
Tiennent dans ma gourde

/* d'après le compliment de Doulifee au HB: "Ma gourde du désert préférée !" */

SammyFisherJr
06/12/2005, 13h10
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Ce faisant, le double sens donne une image réversible de sa condition, et le jedi devient lui même image de l'automne, c'est à dire de la fuite des choses. </div></BLOCKQUOTE>
Ô Ramoran, j'aime beaucoup cette idée, merci de l'avoir proférée ici.

Le temps passe trop vite
Au coeur de cet hiver froid
En vain je m'agite

Ramoran
06/12/2005, 13h24
La rude chataigne
Est tombée sur l'écureuil:
De la viande, enfin!

eldaura
06/12/2005, 14h39
Midi en Avril
La neige fond, emportant
Même l'an passé

Arkanne
07/12/2005, 07h19
Le vent est glacial
Tornade d'aiguilles
Hiver et ennui

JediMAX
07/12/2005, 07h44
La lampe allumée
Eclaire timidement la pièce
Où je ne suis pas

Arkanne
08/12/2005, 12h41
Le soleil se cache
Un oiseau se tait craintif
Tous les chats sont noirs.

eldaura
08/12/2005, 13h57
Paix du cimetière
Le grand roi et le mendiant
Sont enfin amis

Chtinecureuil
09/12/2005, 03h28
Fin de semaine
Demain grasse matinee
Penser à faire un régime

Arkanne
09/12/2005, 08h04
Nuages bas et pluie
L'ordi ronronne comme un chat
Pur bonheur au chaud. http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_wink.gif

SammyFisherJr
09/12/2005, 11h01
La flamme dans le noir
La nuit noire autour de nous
Du bruit dans ta chambre

eldaura
09/12/2005, 14h48
Ce soir les esprits
Sont plus réels que les vivants
N'aie crainte, approche

eldaura
11/12/2005, 12h31
Rien n'existe plus
De l'autre côté du fleuve.
Du brouillard. Rien d'autre.

Arkanne
11/12/2005, 14h28
Pour continuer dans le même esprit, Eldau. http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_wink.gif

Crains rien ce soir
La vie se perd dans un fleuve
De mort et d'oubli

SammyFisherJr
11/12/2005, 14h49
Dans la chambre close
un corps git inanimé
Ou est l'assassin ?

eldaura
11/12/2005, 14h49
Marchant sous la pluie,
Je plains même l'épouvantail
Qui me sourit pourtant

/* tu m'as encore grillé, Jedi, ta rapidité n'est pas seulement une légende... http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_rolleyes.gif */

Arkanne
11/12/2005, 14h52
Et voilà plus loin !

L'épouvantail rit
Sur moi un assassin fonce
Marchant sous la pluie

SammyFisherJr
11/12/2005, 14h57
La pluie oblique
tombe sur ma tête abimée
Je suis mort ce soir

Arkanne
11/12/2005, 15h00
Trop mort pour rester
Je m'éloigne dans le courant
De la pluie qui tombe

eldaura
11/12/2005, 15h04
Les petits enfants
Savent seuls comment mourir
Et se relever

Arkanne
11/12/2005, 15h08
Mourir dans un rêve
Rêver d'une vie qui s'en va
Garder son humour !

SammyFisherJr
11/12/2005, 15h12
Mourir pour de rire
c'est le voeux d'êtres humains
qui meurent pas de rire

eldaura
11/12/2005, 15h14
Je vous donne mon haïku préféré, mais il n'est évidemment pas de moi http://forums.ubi.com/images/smilies/cry.gif

Ce chemin,
Nul ne l'emprunte
Que le couchant d'automne

Bashô

SammyFisherJr
11/12/2005, 15h15
Le couchant d'automne
A fui dans le soir lointain
L'amour est parti

eldaura
11/12/2005, 15h17
Ce reflet palot
Que j'attends quand la nuit vient
N'est déjà plus toi

SammyFisherJr
11/12/2005, 15h20
Ce triste reflet
Un miroir brisé au sol
L'image envolée

Arkanne
11/12/2005, 15h21
Dans le soir éteint
L'amour fuit son reflet
Dans tes yeux ouverts

SammyFisherJr
11/12/2005, 15h23
Reflet de ma vie
Tes yeux, ou verts ou bien bleus
Méchante paupière !

Arkanne
11/12/2005, 15h26
Paupière fermée
Sur l'abîme caché d'une âme
La tienne qui fuit.

eldaura
11/12/2005, 15h27
Las, me regardant
Dans ce vieux miroir brisé.
Quel moi est le vrai ?

SammyFisherJr
11/12/2005, 15h29
Las, hors là je suis
Je me tuerai lui aussi
Le Horla me tue

Arkanne
11/12/2005, 15h33
Mots passant sur moi
Pluie fine d'hiver qui gèle
Mes maux sont morts ici

SammyFisherJr
11/12/2005, 15h38
Ce soir j'ai convié
La fin, le froid, la folie
Triste fin d'été

Arkanne
11/12/2005, 15h50
Fin d'un rêve bleu
D'une douce folie sans vie
Le reveil est là

eldaura
11/12/2005, 15h58
Espérant parfois
Me réveiller de la vie...
Pour y trouver quoi ?

SammyFisherJr
11/12/2005, 16h03
Les églises romane
Sont des pièges à vanité
Le froid est glacial

Arkanne
11/12/2005, 16h05
Un rêve dans un rêve
Sans fin se suivent les mots
Mais qui rêve qui ?

SammyFisherJr
11/12/2005, 16h09
Le devin aveugle
Un banc clair au bord de l'eau
Un rêve éveillé

eldaura
11/12/2005, 16h23
Rêvant le même rêve,
C'est la même réalité
Que nous partageons.

eldaura
11/12/2005, 16h57
Quelquefois l'été
Est plus froid qu'en plein Décembre:
Déjà un flocon.

JediMAX
11/12/2005, 23h57
Le brouillard efface
La route qui fut éclairée
Voyageur perdu.

SammyFisherJr
11/12/2005, 23h59
L'air sec est glacé
La nature est immobile
L'hiver va rester

Chtinecureuil
12/12/2005, 02h58
Triste lundi
Gaillard dimanche envolé
Motivation enfuie

Belartus
12/12/2005, 03h04
Triste Lundi
Dur dimanche alcoolisé
Gueule de bois

(Merci Chtinec pour l'idée)

Chtinecureuil
12/12/2005, 03h10
http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Cerveau bousillé
Desesperement detruit
Aller, un dernier...

Chtinecureuil
12/12/2005, 03h19
Dix minutes plus tard
Toujours pas démarré moi
Vivement ce soir ...

http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif
http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif
http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif

JediMAX
12/12/2005, 03h33
Souris, rat des bois
Se battent pour les graines tombées
Sans remarquer le chat

Arkanne
12/12/2005, 06h26
Bastet souriante
Sous les rayons du Soleil
Lionne chassant.

SammyFisherJr
12/12/2005, 14h35
Le froid dans la brume
La lune se cache malgré tout
Les nuages passent

Arkanne
12/12/2005, 15h17
Silence engourdi
Volutes de fumée blanche
Une tombe ouverte

SammyFisherJr
12/12/2005, 15h21
Un violon par terre
Une seringue vide sur le lit
L'anglais au repos

eldaura
12/12/2005, 15h23
Encens s'élevant
Toujours plus haut vers le ciel.
Moi, cloué au sol.

SammyFisherJr
12/12/2005, 15h25
La boîte à clous : vide
Son élève : exécuté
Pauvre charpentier

Arkanne
13/12/2005, 14h35
La croix sans les clous
L'élève qui dépasse le maître
Mort et rennaissance

eldaura
13/12/2005, 14h51
Lassé de la cendre,
Le phoenix se désaltère
Au ruisseau. Et meurt.

eldaura
13/12/2005, 15h06
Chaque matin, c'est
Hier, encore et toujours.
A perpétuité.

nchuleft
14/12/2005, 12h11
les arbres meurent gelés
mais l'oiseau est courageux
comme le dragon blanc

eldaura
14/12/2005, 12h41
Comme c'est courageux !
Nager contre le courant !
Crétin de saumon.

nchuleft
14/12/2005, 12h50
mais la glace blanche
et la neige qui la recouvre
donnent un blanc manteau

eldaura
14/12/2005, 14h05
Un corps de renard
Nourrissant ses anciennes proies.
Les rusés corbeaux !

SammyFisherJr
14/12/2005, 14h48
La danse enfiévrée
De nombreux verres vides à terre
La fin de la route

eldaura
14/12/2005, 14h53
Mes mains sont bleues,
Mon souffle, une fine brume.
Je peux voir le froid.

Arkanne
14/12/2005, 14h58
Je peux voir le froid.
Les vers de terre m'assaillent
La fin de la route

http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif

eldaura
14/12/2005, 15h01
Chassant, ce matin,
J'ai laissé s'enfuir un cerf.
Par pure cruauté.

SammyFisherJr
14/12/2005, 15h02
Les vers dans le froid
Pour la fin de cette route
Morne compagnie

eldaura
14/12/2005, 15h15
Vite, de vers en vers,
Un pas de plus vers la fin
De la bouteille. Vide.

SammyFisherJr
14/12/2005, 15h55
Un verre, de la soie
Voilà que je m'enferme
Dans mon beau cocon

Ramoran
14/12/2005, 16h07
Cocon déroulé
Fils de soie blancs et tenus
Ciseaux de l'hiver

Arkanne
14/12/2005, 16h21
Ciseaux de l'hiver
Tranchant le fil de ma vie
Douleur et oubli

Ramoran
14/12/2005, 17h08
Douleur et oubli
Tissent nos affections
Nos chants et nos morts

eldaura
15/12/2005, 07h05
Deux frères ennemis
Qui jamais ne se rencontrent:
La vie et l'oubli.

nchuleft
15/12/2005, 09h00
les querelles du monde
comme les tenebres et la lumiere
sont la a jamais

Ramoran
16/12/2005, 09h13
L'oubli bienfaisant
Guide nos pas dans le sombre
De nos vies douteuses

eldaura
16/12/2005, 09h45
Ton tendre visage,
Les verbes pronominaux...
J'ai tout oublié. http://forums.ubi.com/images/smilies/cry.gif

SammyFisherJr
16/12/2005, 11h34
Dans ce train, si loin
Le froid, la distance, l'oubli
Quand reviendras tu ?

Arkanne
16/12/2005, 11h42
Pourquoi revenir ?
Aller plus loin et chercher !
Mais il n'y a rien.

SammyFisherJr
16/12/2005, 11h46
Pourquoi partir ?
Le bonheur est devant toi
Mais tu fermes les yeux

eldaura
16/12/2005, 11h56
En fermant les yeux,
Nous nous ouvrons à nous-même.
Bonheur des aveugles.

Arkanne
16/12/2005, 12h00
Aveugles les yeux
Ils regardent dans le noir
Cherchant l'absolu

SammyFisherJr
16/12/2005, 12h02
L'absolu réconfort
Une lumière dans le noir
Deux vies en sommeil

eldaura
16/12/2005, 12h11
Planté dans un champ,
L'épouvantail se persuade
Qu'il y est heureux.

=========================

Au-devant, la nuit.
Par derrière, l'obscurité.
Pourquoi donc bouger ?

=========================

Toute l'eau du Lethe
Ne me suffira jamais.
Soif inextinguible.

Arkanne
19/12/2005, 02h41
Brouillard blanc et dense
Dehors et dedans glacés
Morne non désir

Ramoran
19/12/2005, 05h17
Fête fleur fânée
Où les sourires forcés
Ont l'odeur fétide

Vae-primat
20/12/2005, 16h25
La roue de la fortune
dévie toujours
au carrefour de la chance

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Le rayon de soleil
Qui brille dans tes yeux
Sous le regard d'un étranger

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Un collier offert à la belle
comme parure
Pour la promener en ville

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Et tombent les feuilles
dans les boîtes aux lettres
Pour recueillir les impôts

Arkanne
20/12/2005, 16h28
Et Vae, qui arrive
Et va pousser son haïku
Rayon de soleil http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_wink.gif

Vae-primat
20/12/2005, 16h34
Le soleil tapait dur
La voiture, un vrai four
Délicieux, les oeufs au plat

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Finis les champignons,
Finis les marrons:
Y a plus de saisons.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Torrents de pluie
Moi, je m'ennuie
En attendant Godot

Vae-primat
20/12/2005, 17h07
Le temps cavale
Le soleil détale
Moi je m'étale

=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Reprenant mon souffle
Sans convinction
Je reprends ma route

=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Nous partîmes cinq cent
Et, par un prompt renfort,
Nous détalâmes en courant

Arkanne
23/12/2005, 15h19
Un hibou hulule
La Lune blafarde sort
Mon ombre disparaît

Chtinecureuil
23/12/2005, 15h24
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Nous partîmes cinq cent
Et, par un prompt renfort,
Nous détalâmes en courant </div></BLOCKQUOTE>

http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif +10

Triste soiree noire
Papiers colorés pliés
C'est demain Noel

eldaura
26/12/2005, 08h30
La nuit est borgne,
Mais son oeil est si perçant:
La froide Lune d'hiver.

Arkanne
26/12/2005, 13h01
Un loup lunatique
L'oeil blanc qui le guide aveugle
Douleur de la rage

Vae-primat
26/12/2005, 14h55
L'amoureux transi,
La lune, prie la nuit,
Pour trouver un abri

=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Aux couleurs du soir
Vaque souvent l'espoir,
De trouver son chemin

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Je l'aime profondément,
depuis le premier regard,
Dans mon joli miroir

eldaura
29/12/2005, 14h54
Un bon cognac vieux
Tourne en rond dans ce grand verre.
Cherchant la sortie

Arkanne
29/12/2005, 15h00
La sortie est la
Par la grande porte noire
Infini petit

eldaura
29/12/2005, 15h04
Par la porte noire
On peut voir... mais le peut-on ?
Et par quel côté ?

Vae-primat
29/12/2005, 15h07
De ce côté on peut entrer
De l'autre en sortir
Que faire pour rester?

Arkanne
29/12/2005, 15h31
Rester au milieu
Quand les extrêmes balancent
Immobile d'ennui

Ramoran
29/12/2005, 15h35
Immobile d'ennui
La glace qu"ont piétinée
Les années boueuses

Vae-primat
29/12/2005, 15h40
Quel que soit le niveau de chacun
En ce monde d'incertitudes,
On peut regarder la lune

Chtinecureuil
29/12/2005, 15h52
Demon interieur
Demain est un autre jour
Dernier chocolat

eldaura
29/12/2005, 15h55
Hécube, toi qui vois
Et amplifie notre rage,
Montre nous la voie.

Arkanne
29/12/2005, 15h56
La Lune nous voit
Elle éveille le loup garou
Qui dévore notre âme

Vae-primat
29/12/2005, 15h57
Temps de carême
Plus de chocolat
Grève du palais

Chtinecureuil
29/12/2005, 16h00
Carence fatale
De ne voir que la Lune
Reflet du soleil

Vae-primat
29/12/2005, 16h01
Lune noire
Plein d'espoir
Rendez-vous d'un soir

Chtinecureuil
30/12/2005, 16h38
Mon arbre que j'aime
Du haut de ta cime j'observe
Leurs courtes saisons

Vae-primat
30/12/2005, 16h47
En voiture joyeux
J'arpente la route,
lorsqu'un arbre traverse

=-=-=-=-=-=-=-

J'observe les blancs flocons
Tomber avec légèreté,
Ma tronche collée à l'arbre

=-=-=-=-=-=-=-

Constat de police;
L'arbre a raison:
priorité de droite

eldaura
30/12/2005, 16h48
/* http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif saleté d'arbres! Toujours à traverser quand on s'y attend le moins... */

Chtinecureuil
30/12/2005, 16h54
// http://forums.ubi.com/images/smilies/cry.gif un pauvre arbre qui vous avait rien fait...

Vae-primat
30/12/2005, 17h01
/*L'arbre s'en remettra, la voiture sera inhumée à la "casse St Denis" dés l'année nouvelle. Le conducteur se remet de ses émotions au happy bar*/
/*Une "bonne" année qui s'annonce*/

Arkanne
02/01/2006, 10h27
Douce lumière
Du sang dans l'arène vide
Le tigre est parti

Vae-primat
02/01/2006, 15h27
La bonne année,
la bonne santé,
la bonne blague

eldaura
02/01/2006, 15h33
http://forums.ubi.com/images/smilies/11.gif excellent Vae ! T'es trop, toi !

Ceridwen1981
03/01/2006, 07h04
La guimauve aux pieds,
Bonne année la goutte au nez
Vient du nord benêt !

Vae-primat
03/01/2006, 07h50
Metro-boulot-dodo
Femme-argent-magasin
A chacun ses priorités

nchuleft
03/01/2006, 09h05
la nouvelle année,
mais quelle grande perte de temps,
restons en 2006

SammyFisherJr
03/01/2006, 15h16
Une année chasse l'autre
Le temps nous traîne malgré nous
Jusqu'à quand tout ça ?

eldaura
03/01/2006, 15h24
L'année qui s'en va,
Nul ne va la regretter.
Elle peut bien partir !

Arkanne
03/01/2006, 15h36
Jusqu'à quand tout ça ?

Jusqu'au noir du soir
Qui ferme les lourds rideaux
Lumières éteintes

SammyFisherJr
03/01/2006, 15h39
Quand tu dors enfin
Les vers t'accompagneront
Pour l'éternité

eldaura
03/01/2006, 15h47
Dormir, c'est rêver.
Vivre, c'est se réveiller.
La Mort ? Ni l'un ni l'autre.

/* aïe aïe aïe , ça fait 5/7/6 */

Arkanne
03/01/2006, 15h54
Sommeil sans nul rêve
Sur un oreiller de brume
Lointains souvenirs

Vae-primat
03/01/2006, 17h06
Parler sans réflechir
Réflechir sans parler
Dialogue de sourds

Arkanne
04/01/2006, 14h03
Dialogue de sourds
Langue de bois entre bigleux
Tirons la chasse d'eau ! http://forums.ubi.com/images/smilies/88.gif

SammyFisherJr
04/01/2006, 14h55
L'amour et la vie
Le hasard, grain de folie
Le destin, bizare

Ramoran
04/01/2006, 15h06
Le hasard normal
Préfère au jeu vulgaire des dés
L'axiome euclidien

eldaura
04/01/2006, 15h12
D'un point à un autre,
On peut toujours construire une droite.
O bonheur! O joie!

/* http://forums.ubi.com/images/smilies/88.gif mais qu'est-ce-qui t'arrives Ramo ? T'es dans un trip maths ? */

Arkanne
04/01/2006, 15h31
Quel bonheur et joie ?
Aller tout droit dans le mur
Aphasie totale ! http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif

SammyFisherJr
04/01/2006, 15h31
Quel ce jeu, dis
Dédé ? Qui est-ce ? Hein ? Dis ?
Ou est le hasard ?

Princesse-Sarah
04/01/2006, 15h35
Dans le mur je fonce,
Il est petit vert gluant,
C'est donc mon Jedi!

eldaura
04/01/2006, 15h40
/* je vous mets les postulats d'Euclide, pour ceux qui ne les connaissent pas, vous allez pleurer devant de telles évidences...

1) On peut construire un e droite d'un point quelconque à un point quelconque.
2) On peut prolonger indéfiniment, dans les deux sens, une droite.
3) Avec un point et un rayon, on peut décrire un cercle
4) Tous les angles droits sont égaux entre eux. http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif
5) Si une droite, tombant sur deux droite, fait les angles intérieurs du même côté plus petits que 180?, ces droites se rencontreront un jour du côté où les angles sont plus petits.
6) Deux droites ne renferment pas un espace

http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif D'un autre côté, va démontrer çà !!! */

Ramoran
04/01/2006, 16h17
On construit un choc
Avec Sarah Sammy,
Son nom: le mariage http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif

Arkanne
04/01/2006, 16h32
Vachement absent
Le jedi tout vert et où ?
Mariage raté ?

SammyFisherJr
04/01/2006, 16h35
Mariage pas pressé
Cérémonie évitée
Mariée enlevée

Vae-primat
05/01/2006, 02h34
Jedi pas pressé
mariéé enlevéé
Naufrage évité

SammyFisherJr
06/01/2006, 15h39
Mouette dans le ciel
Bateau dans la tempête
L'oeil du cyclone

eldaura
07/01/2006, 18h35
Un oiseau en cage,
La colère qui veut sortir.
La clé dans ma main.

=================================

Un hibou qui hulule.
Le grand secret de la nuit,
Me le diras-tu ?

Vae-primat
07/01/2006, 18h38
Les vagues de minuit
Les amours interdits
seul au salon

eldaura
07/01/2006, 18h41
Soleil pur, brûlant,
Sans pitié pour les chairs mortes,
Je t'aime et je te hais

Vae-primat
07/01/2006, 18h42
torse nu, bronzé
cigarette au bec
dragueur du dimanche

eldaura
07/01/2006, 18h48
Le soir, la mer rougie
Parle sans mot des visions
Du trop fier Icare.

Vae-primat
07/01/2006, 18h52
Perdu au large
le grand amour cherche
dans ses godasses

eldaura
07/01/2006, 19h05
Par définition,
L'éternité c'est bien beau,
Mais beaucoup trop long. http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Vae-primat
07/01/2006, 19h09
Un siècle ça va
Deux, bonjour les dégâts
lifting reparateur
http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

eldaura
07/01/2006, 19h31
Un train, des rails
Un pluriel bien singulier,
Singulier pluriel.

Vae-primat
07/01/2006, 19h33
Une vie, un chemin
sacré choix à faire
Loterie truquée

Ramoran
08/01/2006, 13h47
La grosse arraignée
A enfanté de beaux fils
Pour prendre ses proies

Vae-primat
08/01/2006, 13h57
Dans l'obscurité, le crime fut consommé
L'inspecteur fit toute la lumière sur le meurtre,
La vérité éclairant l'immonde.

eldaura
12/01/2006, 13h20
Une fois apaisé,
Celui qui n'est que colère
N'est vraiment plus rien

Arkanne
12/01/2006, 13h28
La colère fait vivre
Dans le souvenir qui tue
Et l'âme dans tout ça ?

eldaura
12/01/2006, 14h08
Vide au dehors.
Une fine épaisseur de peau.
Vide au dedans.

============================

Le bonhomme de neige
Vieillit d'un an par minute.
Voilà le dégel.

Arkanne
14/01/2006, 10h53
Lumière morte
Sur le noir vide d'espoir
Léthargie de l'âme

eldaura
14/01/2006, 11h02
Bosquet de bambous.
Lequel choisir pour une flute ?
Un seul chantera.

SammyFisherJr
14/01/2006, 11h18
Je passe le balai
Mais la poussière toujours gagne
Pourquoi tant d'efforts ?

Arkanne
14/01/2006, 11h27
Pourquoi tant d'efforts ?
Tout part en poussière ce soir
Comme les autres soirs

SammyFisherJr
14/01/2006, 11h28
Pourtant elle m'a dit
Memento quia pulvis es
Mais j'ai pas compris

eldaura
14/01/2006, 11h35
Le fossoyeur creuse.
Sans connaître le latin,
Le fossoyeur sait.

SammyFisherJr
14/01/2006, 11h37
L'amoureux tatonne
Sans connaître l'âme des femmes
L'amour est aveugle

eldaura
14/01/2006, 11h41
L'amour est aveugle,
La connaissance est mépris.
Il faut choisir.

SammyFisherJr
14/01/2006, 11h42
Je choisis l'amour
La femme, elle, prend le mépris
Triste connaissance

eldaura
14/01/2006, 11h56
Les mots sont si faibles,
Les mots ne savent pas tout dire.
Quel mot pour un cri ?

SammyFisherJr
14/01/2006, 11h59
Les femmes sont si fortes
Fragiles et inébranlables
Elles vont leur chemin

Arkanne
14/01/2006, 12h01
Quel mot pour un cri ?
Le rouge du sang, sans doute
Sang et désespoir

eldaura
14/01/2006, 12h01
Etre irremplaçable ?
Vrai un jour, faux le suivant.
Souvent amour varie.

SammyFisherJr
14/01/2006, 12h02
Le sang c'est la vie
La vie s'épanouit en lui
Le sang c'est la mort

eldaura
14/01/2006, 12h13
Ecoutant la pluie
Comme s'il écoutait son maître,
Le joueur de tambour.

SammyFisherJr
14/01/2006, 12h28
La pluis tombe sur l'homme
Les fenêtres sont fermées
Quel chagrin caché ?

Arkanne
14/01/2006, 13h10
Pourquoi chagrin ?
Soyons zen, sans nul désir
Vaste espace blanc

eldaura
14/01/2006, 13h16
Quel est donc le bruit
D'une seule main qui applaudit ?
Un profond silence.

SammyFisherJr
14/01/2006, 13h37
Souvent, l'homme se vexe
Mais la femme a ses raisons
Qu'il ne voit jamais

Vae-primat
14/01/2006, 13h52
La trappe s'ouvre
Le condamné tombe
un fil de vie coupé par un fil de chanvre

SammyFisherJr
19/01/2006, 15h39
Une porte est fermée
Un homme qui attend en vain
Doit-il s'en aller ?

Arkanne
19/01/2006, 15h42
Pourquoi s'en aller ?
Suffit de ne plus attendre
Tout peut arriver

eldaura
19/01/2006, 15h52
Attente - Illusion.
Car le temps n'est qu'un enfer
Créé par des fous.

SammyFisherJr
19/01/2006, 15h54
Espoir, amertume
Car l'amour est illusion
créée par les femmes

eldaura
19/01/2006, 16h02
Tant que la vie dure,
L'illusion a tous les droits.
Plonger tête baissée.

Arkanne
19/01/2006, 16h08
Femmes ? Anges de la mort
Vampires informes qui tuent l'âme
Promesses d'ennuis

Vae-primat
19/01/2006, 16h40
Ennuis éphémères
temps illusoire
Vie désenchantée

brutaldeath62
21/01/2006, 02h56
L'espoir m'envahit
Une lueur pâle au loin
Le désespoir traître

Mon tout premier http://www.farcry-thegame.com/fr/images/smileys/partyconfetti.gif

Vae-primat
21/01/2006, 03h10
Mon désespoir se traîne
De l'aube au crépuscule
Poids d'un coeur en peine

brutaldeath62
21/01/2006, 06h32
Mon coeur toujours pleure
Une âme, une amie parfaite
Qui m'a réjouie

Vae-primat
21/01/2006, 06h37
Ô joie, Ô bonheur
J'ai trouvé l'âme soeur
source de mon malheur

brutaldeath62
21/01/2006, 10h21
Ces ordinateurs
Pures créations humaines
Sont comme leurs créateurs

Vae-primat
21/01/2006, 16h11
Une lune d'argent
Un couple d'amants
Un drame au présent

SammyFisherJr
21/01/2006, 16h30
Un soleil de plomb
Une jeune fille sans son chapeau
Une larme versée

Vae-primat
21/01/2006, 16h31
Un jour de pluie
Un jour d'ennui
Séance cinéma

SammyFisherJr
21/01/2006, 16h33
Les bars sont fermés
Le cinéma est fermé
Qu'allons nous faire ?

Vae-primat
21/01/2006, 16h49
Religion
Un voile sur tes yeux
Un mur entre nous

eldaura
21/01/2006, 16h51
Ce qui réunit
Peut aussi bien diviser.
Monothéismes.

SammyFisherJr
21/01/2006, 16h51
5/7/5 http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_rolleyes.gif

Silence obstiné
Tu es là mais tu te tais
Un mur entre nous

Vae-primat
21/01/2006, 16h59
Règles absurdes
Carcan de lois imposé
Liberté bridée

Arkanne
24/01/2006, 09h25
Robots sur des rails
Fermons les portes en silence
Le cri est absurde.

SammyFisherJr
27/01/2006, 14h51
Tout petit déjà,
Marie disait à Jesus :
Traverse dans les clous

Vae-primat
28/01/2006, 05h33
Sur la croix, il glisse
Vite un bon clou pour le Christ:
Soutien religieux

Arkanne
29/01/2006, 15h49
Croix, ail et un pieu
Faux espoirs d'échapatoire
Le Vampire en rit.

Vae-primat
29/01/2006, 15h56
Enfoui dans le noir,
dans le fond de sa crypte
il garde l'espoir

Arkanne
31/01/2006, 16h37
Vampire de nuit
Ombre errant sur les pensées
Triste solitude.

Vae-primat
01/02/2006, 00h32
Sans cesse fuyant
Le regard de la belle
Amoureux transi

SammyFisherJr
05/02/2006, 11h07
Tout est faux chez toi
Collier, sourire, sentiments
Mon mépris est vrai

Ramoran
05/02/2006, 13h20
Le mépris altier
Est le pensement chétif
De nos coeurs sanglants

SammyFisherJr
05/02/2006, 13h27
Cruelle, altière, belle
Tu joues un tarot risqué
Où je suis le chien

Ramoran
05/02/2006, 13h33
Le chien du tarot
Invisible fait chuter
Les plus brillants échafaudages

eldaura
05/02/2006, 13h37
Le mépris convient
Pour garder un lien puissant.
Une chaîne de haine..

Ramoran
05/02/2006, 13h39
La chaine de haine
Tient bien le chien du tarot
Mais mon haiku tient pas

SammyFisherJr
05/02/2006, 13h39
Je veux t'oublier
La haine est un poison fort
Qui ne m'aide pas

Ramoran
05/02/2006, 13h45
Je veux être froid
L'amour est un poison fort
Qui ne m'aide pas

eldaura
05/02/2006, 13h59
Je suis tout gelé.
Le froid qui anesthésie
Jamais ne m'aida.

http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

Arkanne
05/02/2006, 14h19
Mépris pour le gel
Je suis tout flamme qui nous brûle
Incessant tourment

Vae-primat
06/02/2006, 14h34
La chaîne du chien
Plus forte que la haine
l'amour du maître

SammyFisherJr
06/02/2006, 15h03
Un chien veut sa chaîne
Besoins de solides repères
Le sens de sa vie

Ponette1
06/02/2006, 15h39
C'est pas du tout vrai !
Un chien n'aime pas la chaîne.
C'est stupide et moche !

eldaura
06/02/2006, 15h46
Il faut être libre
De choisir ses propres chaînes.
Non-sens de la vie.