PDA

Afficher la version complète : Breakpoint ou le point de rupture d'un vrai nouveau jeu



Melkyor75
28/09/2019, 19h21
Bonjour tout le monde,

Je suis souvent étonné, à la lecture des commentaires sur un jeu, que tant de joueurs semblent attacher plus d'importance à la forme qu'au fond. Je vois nombre d'entre eux parler de gameplay, de graphisme, d'IA, de map et, au contraire, très peu parler de scénario, de profondeur de personnages, d'ambiance, de créativité et, plus généralement, de la façon dont un jeu est pensé et écrit.

Malgré mes régulières déceptions des jeux Ubisoft, je garde une certaine curiosité ; peut-être une sorte d'espoir d'être un jour véritablement et agréablement surpris par ce que produira ce développeur. J'ai donc tout naturellement voulu tester la béta de Breakpoint.
Et bien je n'ai pas du tout été surpris. Ou plutôt si, j'ai été surpris... par l'incroyable et prodigieuse constance d'Ubisoft à faire, d'années en années, les mêmes jeux.

Breakpoint n'est pas un nouveau jeu. C'est un vieux jeu, fait avec des morceaux d'autres jeux et qu'on a un peu saupoudré d'un nouvel habillage histoire de donner le change pour vous le vendre comme un nouveau jeu.
Franchement, à la place d'un développeur qui n'a pas trop envie de se remettre en question sur sa capacité créative mais a plutôt une profonde tendance à aller à la facilité avec en plus des clients prêts à cautionner ça, c'est une recette que j'adopterai.
Alors bravo à Ubi'. Surtout, ne changez rien.


Ah... on me dit dans le fond qu'il faudrait que je détaille quand même un peu mon expérience de jeu. Soit, je m'y colle.


Une petite cinématique d'intro arrive et je suis immédiatement frappé par sa qualité graphique. Ça paraît un peu daté tout ça. J'ai l'impression d'avoir fait un bond de 3-4 ans en arrière. Mais bon, c'est juste une intro. Rien de très important. Cela dit, je reste étonné. Ubisoft, malgré tout ce que je peux lui reprocher, s'attache généralement beaucoup à la qualité graphique de ses productions.

J'arrive à l'étape création du personnage. Mouais, rien de transcendant et encore moins de nouveau. Ah si, on a encore moins de choix que dans le précédent Ghost Recon.

Bon allez, c'est le moment de prendre en main Nomad. Je viens de méchamment me crasher en hélico, je boîte, je crache, je souffle comme un bœuf asthmatique mais j'avance. Plutôt pas mal la sensation des premiers instants. J'arrive finalement sur un autre site de crash. Oh, des ennemis ! J'ai qu'un pauvre petit flingue et... et bien je flingue et je continue à avancer.
Là, j'en suis à un stade où je commence déjà à me dire : bon, vue à la 3ème personne, soldat perdu sur une île inhospitalière qui doit arriver à des checkpoints pour flinguer les ennemis, j'ai déjà vu ça ; et Breakpoint ne me propose là vraiment rien de neuf en la matière.

Une autre cinématique se déclenche avec Shane le Punisher et... et bien c'est plutôt moche graphiquement parlant. Enfin non, pas moche mais assurément pas digne d'un jeu Ubi' fin 2019.
Je me retrouve sur une petite hauteur, une dizaine d'ennemis lourdement armés en contrebas et le jeu cherche à me faire comprendre que je n'ai pas le niveau. Rien de tel pour me motiver à tenter ma chance. Les tirs dans la tête fonctionne toujours aussi bien. Leurs tirs fonctionnent très bien aussi. 2-3 balles et c'est terminé. Je finis par tous les tuer et continue ma route.
La visée me paraît moins précise qu'avec le précédent Ghost Recon. Jusqu'à ce que je comprenne que ça va se gérer avec le souffle et l'amélioration des armes et des compétences. D'ailleurs, en parlant de ça...
En entrant dans l'écran des options du personnage, je m'aperçois que tout se gère avec un curseur qu'il faut que je déplace pour accéder aux détails ou sous-rubriques. C'est super pour les joueurs PC ça mais les concepteurs de ce jeu ont-ils pensé aux joueurs consoles ? Clairement pas. Déplacer un curseur avec un pad n'est ni pratique ni même rapide.
L'arbre des compétences est tout ce qu'il y a de plus classique. Vous choisissez une branche, vous y foutez des points et vous en débloquez une autre. Etc.
L'inventaire des armes, lui, est très confus. Il est notamment difficile de comprendre pourquoi une arme d'un niveau plus élevé a, en apparence, de moins bonnes caractéristiques. En fait, ce n'est pas vraiment le cas mais, à mon avis, ce n'est pas très intuitif à comprendre.
Le Gunsmith... bah... mouais, rien de vraiment neuf non plus.

Au bout d'un moment, je me retrouve dans une sorte de QG de résistants. Ça me rappelle beaucoup les QG à la The Division. On y croise des joueurs, des marchands, des PNJs avec lesquels discuter pour débloquer des missions. Là encore, absolument rien de neuf.

Je repars à l'aventure histoire d'explorer un peu cette île. Et là... comment dire ? Là, j'ai clairement le sentiment qu'on se fout de ma gueule. La map ne possède ni zoom ni dézoom progressif. Il n'y que 2 vues possibles. Vue très éloignée ou un peu plus proche. Des icônes un peu partout pour m'informer des quêtes que je peux faire. Je vous le donne en mille : c'est du pur Ubisoft. C'est à dire des checkpoints tous les 50 mètres avec des ennemis à abattre, une caisse de loot et on recommence... jusqu'à ce que mort par lassitude s'ensuive.
Il y a quand même un aspect positif dans tout ça : le sentiment de danger omniprésent. Il y a des drones partout et les passages de véhicules armés sont nombreux. Autant dire que vous allez passer un bon moment étalé par terre en mode camouflage. Pas mal d'ailleurs cette idée de camouflage au sol !

En conclusion, comme je vous vois venir à des kilomètres, je commencerai par dire qu'une béta ouverte sur ce genre de jeu permet généralement de se faire une bonne idée de ce que sera la totalité du jeu. Rein que ça c'est un flippant mais c'est une réalité. Cependant, je n'irai quand même pas jusqu'à juger de la qualité du scénario sur quelques heures de jeu. Là, pour le coup, ce serait malhonnête.
Cela étant, Ubisoft a, selon moi, rarement brillé en la matière.

Graphiquement, c'est décevant. Gameplayment (oui, pourquoi pas hein ^^), c'est du vu et revu ; tout comme l'environnement, la conduite des véhicules, la montée de compétences, l'amélioration des armes, les gunfigts, le système de loot... enfin à peu prêt tout ce qui constitue ce jeu.
C'est à la fois un Ghost Recon, un The Division et un Far Cry et j'en passe. Un jeu finalement sans réelle identité parce que les principaux ingrédients qu'il emploie sont les mêmes que ceux de centaines d'autres.
Avec Breakpoint, Ubisoft n'invente rien et révolutionne encore moins. On se retrouve à devoir faire et refaire les mêmes checkpoints en tuant les mêmes ennemis, mais pas forcément du même niveau (ah ben oui, ça change tout vous comprenez), pour ramasser les mêmes caisses de loot et trouver des intels.

Breakpoint est un magnifique hommage à l'absence de créativité qui caractérise malheureusement si bien les jeux Ubisoft depuis quelques années. C'est désolant de vide, de manque d'originalité et de répétitivité.

catof
28/09/2019, 21h13
Complétement d'accord avec tout ce que tu as dit
tu écris très et bien mieux que ce que j'aurais pu exprimer ...
merci ...
Ma déception et mon ennui vont jusqu'à demander un remboursement de ma préco !

ryusan06
29/09/2019, 00h01
Perso je cherche un jeu qui m'amuse, me fait voyager, en bref qui m'apporte du plaisir. Vue qu'on en parle, tiens, je lis souvent ce genre de critique au sujet des jeux qui n'inventent pas la roue.Il y en a mais ce n'est pas la finalité que je cherche dans un jeu.

Tu as des grands talents que je ne vais pas cité ici qui ce mettent en danger de temps en temps pour tenter d'autres choses et c'est très bien, je suis aussi preneur. C'est grace a eux que le jv progresse, que les idées évolues, que le game change de forme. C'est jeux là devienne tantôt culte tantôt sont mal aimé, pas forcément parce que les idées étaient mauvaise bien souvent elles sont juste mal amené. Mais bien souvent ça apporte des idées qui se répandent sur le secteur a une vitesse impressionnante et c'est tant mieux car osef de faire du nouveau pour faire du nouveau.

Ce n'est pas nouveauté, le secteur a toujours fonctionné ainsi, comme dans la plupart des secteurs d'ailleurs. Pour moi Ubi a au moins le mérite de ce remettre en question en interne et de chercher a améliorer leurs licences.

Bon par contre, on peu avoir le build de la bêta fermé svp parce que là vous avez tout viré de l'originalité qui ressortait de ce nouveau ghost recon (si j'avais voulu un just cause j'aurais acheté le dernier a 10 € dans les bacs poubelle...

Melkyor75
29/09/2019, 13h02
Salut Ryusan,

Le problème n'est pas de faire du neuf avec du vieux. Et en effet, certains vont parfaitement y trouver leur compte. Je n'ai aucun problème avec ça.
En revanche, quand un développeur est dans cette démarche - et Ubisoft l'est - j'estime qu'il ne peut (doit ?) pas se permettre de vendre au prix fort son jeu recyclé. C'est pourtant bien ce qui arrive avec Breakpoint qui est à 70€ sur PS4 en précommande. Là, pour le coup, je trouve ça malhonnête.
Mais le pire n'est pas que des développeurs se laissent aller à la facilité et au recyclage. Le pire c'est qu'il y a des joueurs pour cautionner ça ; en payant au prix fort un jeu qui à l'évidence, de par sa logique de conception et son absence de créativité, est très loin de valoir ce prix.

Breakpoint aurait parfaitement pu être une extension de Wildlands - se basant sur des mécaniques existantes voire améliorées avec un nouveau décor et une nouvelle histoire - ça n'aurait choqué personne.
Un The Wither 3 ou un Gof of war dernier du nom ne peuvent en aucun cas être pris pour des extensions de leurs prédécesseurs. Ce sont des exemples de jeux basés sur des licences qui sont véritablement créés et écrits pour être des jeux à part entière.

Dans ma logique de consommation, c'est une différence de taille. D'un côté j'ai des studios (CD Projekt et Santa Monica) qui bosse véritablement et ne prenne pas à la légère ce qu'ils vont offrir aux joueurs comme expérience vidéoludique. De l'autre côté, j'ai un Ubisoft qui fait une purée à partir d'un mélange de Gosht Recon, The Division et Far Cry en voulant vendre ça comme un plat gastronomique issu d'une recette de grand chef.
Désolé mais c'est non.

Melkyor75
29/09/2019, 13h03
Salut Catof,

Merci pour ton commentaire. :)
Par principe, je ne précommande jamais un jeu. ;)

Tyriliane
29/09/2019, 14h04
Bonjour Melkyor75,

Je suis en parti d'accord avec tes propos, mais moins avec certains. Breakpoint est un jeu qui à été vendu initialement comme renouveau de la licence, avec de nouvelles mécaniques de jeu et une ambiance plus immersive et pesante. Pour avoir participé à trois bêta différentes, dont une sur lequel il m'est impossible de parler, j'ai pu voir les nombreuses modifications du jeu, et j'en suis triste. Mais il ne s'agit là que d'un avis par rapport à ce qui devait être vendu de base. Par rapport à leurs promesses, certaines restent tenus, mais d'autres ont disparu. J'espère simplement que dans le mode Ghost, la difficulté sera bien plus présente qu'en Extrême, et que des aspects survies plus poussés seront présentes. Mais j'ai peur qu'il ne s'agit là que d'un rêve de ma part.

Ghost Recon est une franchise qui à pas mal d'années, et globalement, qui reste toujours une bonne franchise pour moi. Breakpoint à des améliorations par rapport à Wildlands, que cela soit en terme graphique, ou dans l'évolution à travers le jeu. Dans les précédents Recon, nous incarnions un Ghost, qui recevait des briefing avant chaque mission. Aujourd'hui, et ce qui à été vendu sur Breakpoint, c'est une liberté d'approche des missions, sans briefing et sans obligation du déroulement des missions. Globalement, la promesse semble bien présente, même si, après intégration des IA alliés, cela deviendra ridicule et Breakpoint deviendra juste une extension de Wildlands. Bref, c'est une feature qui vas complètement casser ce pourquoi Breakpoint à été vendu.

Là où je suis plus ou moins d'accord avec toi, c'est que Breakpoint n'a rien de nouveau dans son histoire, par rapport aux autres tomes de la franchise. Même si là encore, il y a quand même des aspects nouveau, mais qui disparaitrons bientôt. Breakpoint n'est cependant pas innovant dans son gameplay, car nous incarnons toujours un soldat gentil, qui se bat contre des méchants. Mais bon, c'est le cas de tout les triples A, tous sont basés sur le dernier en dates, et ils n'ont rien d'innovant en terme d'histoire. A partir du moment où il y a un passif sur un jeu, l'histoire reste fondamentalement la même et le gameplay qui en découle reste également le même. Là où cependant, les Ghost Recon se démarquent le moins, c'est qu'ils restent toujours sur le même type de période, sans grand changement d'époque, et donc, la répétitivité ce remarque d'avantage.

Pour ce qui est des critiques en terme graphique, je ne peu malheureusement pas te suivre là dessus. Un jeu, sera toujours moins beau visuellement sur console que sur PC, car tout jeu, même une exclusivité console, est codé sur un PC, le changement de plateforme engendre une perte de qualité, qui normalement est corrigé avant la mise en vente (bien que la qualité sur console, restera moindre que celle du PC). Globalement, tout en terme graphique est plus beau que sur les précédents Ghost Recon, et juger une qualité graphique d'un jeu sur console, et depuis une bêta est une erreur, car la qualité finale du jeu ne sera pas la même. Les cinématiques des bêta étaient malheureusement buggé de toutes part, et c'est un correctif qui arrivera une fois le jeu sorti, donc là non plus, la qualité graphique ne peut être jugée par rapport au jeu final.

Disons le clairement, je ne suis pas un fan d'Ubisoft, et Ghost Recon Breakpoint est pour moi un jeu dont la qualité vas de plus en plus décliné, à mesure que les développeurs rendront leur jeu plus "accessible". Le mode Extrême est un mode bac à sable, et c'est, pour moi, ce qui tuera le jeu sur la longue. Breakpoint s'adresse à une clientèle nouvelle, une clientèle qui ne cherche pas la difficulté, et qui s'approcherait d'avantage d'une clientèle type de Fortnite et j'en passe. Alors oui, Breakpoint prends un tournant malheureux, et je ne saurais moi non plus le conseiller à quelqu'un qui cherche à passer du temps sur un jeu tactique et difficile.