PDA

Afficher la version complète : Communication et virtualité



Guiylan_
24/07/2005, 10h13
On parle beaucoup actuellement de communication, et même de mondialisation de la communication. Mais en même temps, on entend souvent dire que l'on ne connaît plus ses voisins.

Un exemple typique de ce paradoxe est le tableau de deux personnes qui se font face, à table par exemple, chacune occupée à parler via son portable.

Un autre exemple pourrait être un forum ou des gens nouent des contacts, alors que de leur propre aveu, ils sont plutôt renfermés et tendent à avoir une vie sociale restreinte (je ne dis pas que c'est général, mais plusieurs sur ce forum en ont déjà parlé).

Que pensez-vous donc de l'évolution de la communication et des manières de communiquer dans notre société actuelle ? Que pensez-vous de la place que prennent la virtualité et/ou les supports techniques au sein de celles-ci ? Est-ce une bonne ou mauvaise chose ? Dans quel cadre ? Et pourquoi ?

Guiylan_
24/07/2005, 10h13
On parle beaucoup actuellement de communication, et même de mondialisation de la communication. Mais en même temps, on entend souvent dire que l'on ne connaît plus ses voisins.

Un exemple typique de ce paradoxe est le tableau de deux personnes qui se font face, à table par exemple, chacune occupée à parler via son portable.

Un autre exemple pourrait être un forum ou des gens nouent des contacts, alors que de leur propre aveu, ils sont plutôt renfermés et tendent à avoir une vie sociale restreinte (je ne dis pas que c'est général, mais plusieurs sur ce forum en ont déjà parlé).

Que pensez-vous donc de l'évolution de la communication et des manières de communiquer dans notre société actuelle ? Que pensez-vous de la place que prennent la virtualité et/ou les supports techniques au sein de celles-ci ? Est-ce une bonne ou mauvaise chose ? Dans quel cadre ? Et pourquoi ?

Jolaventur
24/07/2005, 13h07
je ne suis pas le mieux placé pour répondre


moi associal


la communication passe par l'ordi forum et GW avec d'autre joueur et la guilde

tonin12
24/07/2005, 14h07
Bon... ça dépend comment tu prend ça... Esque tu parle de la comunnication entre le gratin français et les non-gratin ou la vie courante??

Sinon pour moi perso j'ai pas de problème de comunication je viens sur le forum pour me taper des tripes et parce que c'est plutôt cool... Mais aussi je fais un sport d'équipe c'est peut être ça qui a amélioré mon potentiel relationnel http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif


Sinon c'est vrai que l'ordinateur a changé qulque peu le système de comunictaion mais je ne dirai pas que ça à était un bouleversement... Bon après je suis dans un petit village donc je ne peux pas vraiment voir le problème dans son ensemble... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif Et en plus j'habite derrière l'église alors que je ne suis pas religieux, et vue que mon voisin est le curée je ne sort pas en boite avec lui.. http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Sinon je pense que il y a quand même, dans l'ensemble un bon système de comunication (dans mon village tous le monde se connait alors... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif)

Necron51
24/07/2005, 14h08
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Un exemple typique de ce paradoxe est le tableau de deux personnes qui se font face, à table par exemple, chacune occupée à parler via son portable. </div></BLOCKQUOTE>

Je trouve ça completement fou ... J'appelle ça de l'impolitesse meme .... Le repas au restaut ou boire un coup dans un bar étant un moment privilégié de dialogue avec la personne en face de soi, je pense que la moindre des choses est de couper son portable ou du moins repondre rapidement ....

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> Un autre exemple pourrait être un forum ou des gens nouent des contacts, alors que de leur propre aveu, ils sont plutôt renfermés et tendent à avoir une vie sociale restreinte (je ne dis pas que c'est général, mais plusieurs sur ce forum en ont déjà parlé). </div></BLOCKQUOTE>

Pour ma part, je pense avoir les deux ... J'ai ma petite vie sociale, avec les potes, la famille, les relations diverses et les collègues de fac, et j'ai une vie sur le forum, sur le net et sur d'autres forums, voire meme surtout msn. La plupart du temps j'aurais tendance à privilégier la vie sociale, pour une raison evidente, je préfère nettement le contact direct avec les personnes

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> Que pensez-vous donc de l'évolution de la communication et des manières de communiquer dans notre société actuelle ? </div></BLOCKQUOTE>

On arrive à un stade où beaucoup de moyens de communication rentre dans la catégorie que je qualifierais de "gadget", comme les portables avec appareil photo ou caméra, pouvant etre connecté via bluetooth, ou encore le fameux PDA. Je veux bien croire que ce soit utils voire necessaire à beaucoup de personnes, mais de ce que je vois dans mon entourage, c'et "gadget"

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Est-ce une bonne ou mauvaise chose ? Dans quel cadre ? Et pourquoi ? </div></BLOCKQUOTE>

Je vais prendre un exemple qui me touche particulièrement .. Mon père est ce qu'on pourrait appeller une victime de la technologie ... Matos : un ordi, un PDA et un telephone bluetooth avec oreillete. Bref, la totale .. Je me suis rendu compte que je conversais plus sur msn avec lui quand j'etais à Strasbourg que maintenant que je suis chez moi et donc dans la meme maison que lui ... Je ne pense pas que ce soit normal. La technologie : oui, mais je pense qu'elle doit rester un outil pour faciliter la vie de tous les jours, plutot que de devenir une dépendance...

Voilà mon point de vue personnel ... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-happy.gif

Ramoran
26/07/2005, 17h08
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Guiylan_:
On parle beaucoup actuellement de communication, et même de mondialisation de la communication. Mais en même temps, on entend souvent dire que l'on ne connaît plus ses voisins.
</div></BLOCKQUOTE>

Bof c'est pas grave! Je n'ai pas vraiment envie de connaître mes voisins, on n'a de proximité que spatiale.
On préfère fréquenter des gens avec qui on se sent au moins des péoccupations communes, que des mètres carrés communs. Tonin ne sort pas en boîte avec le curé. On a plus de liens et de sentiments pour un ami d'enfance complètement éloigné, mais avec qui on a vécu des choses semblables, qu'avec des gens qui sont à deux mètres mais avec qui on n'a pas d'histoire commune.
Mais l'histoire commune, ça se crée, me dira-t-on et il y a bien eu un moment où les relations d'amis proches se résumaient à cette proximité forcée (par exemple le fait d'être dans une même classe) Mais la prise de contact est quelquechose d'horriblement dur, pour beaucoup, et demande de franchir certaines limites.
A l'école, ou au travail, les gens sont forcés d'être ensemble, et de vivre des choses communes, tandis que naturellement quand rien ne force la rencontre, quand on ne se sent pas désespérément seul, il est somme toute peu naturel d'aller vers ces gens d'à côté, qui spatialement sont si près, et pourtant séparés par des limites invisibles qu'on n'a aucune raison de briser.
De même qu'on entretient plus facilement des
liens avec les gens avec qui on partage une histoire commune, de même avec ceux avec qui on a une passion commune, ou du moins un intérêt, ce qui se produit dans des clubs, ou dans des forums internets à thème.
On ne va pas communiquer si on n'a pas de terrain sur lequel appuyer la communication. Ou alors c'est une communication pour communiquer, vide, inepte.


Parler de mondialisation à propos de ce phénomène, qui est en fait un regroupement en cercle, plus qu'une ouverture sur le grand et vaste monde, me semble excessif. D'autant que la limite de la "mondialisation" de la communication reste la langue.

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">
Un exemple typique de ce paradoxe est le tableau de deux personnes qui se font face, à table par exemple, chacune occupée à parler via son portable.
</div></BLOCKQUOTE>

S'agit-il encore de mondialisation? De virtuel qui prend de l'ampleur face au réel? Disons pour éviter les grands mots de communication à distance prenant le pas sur la communication proche.

Pourquoi la communication proche aurait-elle plus d'importance? J'ai un ami qui ne peut pas rater un rendez-vous avec sa future épouse par msn. Je précise qu'il est en France, et elle pour le moment au Mexique. S'il n'allait pas sur internet à l'heure du rendez vous, il poserait un lapin, ni plus ni moins.
Donc on pose mal le problème si on décide que tel mode de communication a plus de dignité qu'un autre, et que par conséquent la montée du virtuel serait une "perversion".

Si je reprends l'exemple de Guiylan, il me semble qu'on peut vivre des situations qui procurent une gêne sembable, sans qu'il y ait besoin de communication à distance.
Si je suis avec un ami, avec qui j'ai prévu quelquechose, et que je rencontre par hasard une vieille connaissance, j'aurai probablement à choisir entre prendre du temps avec l'un ou avec l'autre^, et donc d'ennuyer l'un des deux.
Evidemment je peux toujours les présenter, mais ils ne sont pas forcés de sympathiser. La situation est gênante, car aucun ne peut m'imposer de rompre un entretien pour lui.

Cette situation embarassante où il faut choisir l'interlocuteur, se retrouve également dans les grands repas de groupe, avec ses divers phénomènes de sous groupes, d'isolements, etc.

Les communications à distance ne font que multiplier ces situations de gêne qui existent déjà pourtant dans le cadre d'une communication proche.

Nécron dit qu'il communique plus par msn avec un ami distant que par la parole avec un ami proche spatialement.
Cela peut sembler assez normal; quand on est loin, on ne vit pas la même chose, on a des choses à se dire et à rendre commun. D'un autre côté c'est inquiétant, car cela supppose qu'on repose la communication sur l'information de ce qui se passe, sur ce que produit la vie, non ce que produit l'imagination ou l'esprit.

Ou alors les communictions écrites et distantes peuvent favoriser la production de l'esprit, et donner une chance à ceux qui ont quelquechose de lent, ou qui n'aiment pas être brusqués dans ce qu'ils disent.

Armestat
27/07/2005, 02h36
Perso j'ai été un associal pendant mes premières années d'adolescences (ou je trinais sur des tchats à la con), je sortais avec mes amis pour aller chez eux... puis à partir de la fin quatrième (college), j'ai commencé à vraiment devenir un vieux con avec mon copain (à rester ensemble et à faire comme deux petits vieux du midi qui voient des voitures de "parisieng", vous voyez le genre?)

Pis finalement c'est en troisième que j'ai commencé à vraiment sortir etc

Pazayr-SOLAL
29/07/2005, 17h15
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Ramoran:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Guiylan_:
On parle beaucoup actuellement de communication, et même de mondialisation de la communication. Mais en même temps, on entend souvent dire que l'on ne connaît plus ses voisins.
</div></BLOCKQUOTE>
mais t-ui es encotre un assosciazble qui décine des bhirtes en piussant http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_razz.gif mdfrrrrrrrrrrrrrr
bisous armestat allez pas grave tu es cooinmme es http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_razz.gif
Bof c'est pas grave! Je n'ai pas vraiment envie de connaître mes voisins, on n'a de proximité que spatiale.
On préfère fréquenter des gens avec qui on se sent au moins des péoccupations communes, que des mètres carrés communs. Tonin ne sort pas en boîte avec le curé. On a plus de liens et de sentiments pour un ami d'enfance complètement éloigné, mais avec qui on a vécu des choses semblables, qu'avec des gens qui sont à deux mètres mais avec qui on n'a pas d'histoire commune.
Mais l'histoire commune, ça se crée, me dira-t-on et il y a bien eu un moment où les relations d'amis proches se résumaient à cette proximité forcée (par exemple le fait d'être dans une même classe) Mais la prise de contact est quelquechose d'horriblement dur, pour beaucoup, et demande de franchir certaines limites.
A l'école, ou au travail, les gens sont forcés d'être ensemble, et de vivre des choses communes, tandis que naturellement quand rien ne force la rencontre, quand on ne se sent pas désespérément seul, il est somme toute peu naturel d'aller vers ces gens d'à côté, qui spatialement sont si près, et pourtant séparés par des limites invisibles qu'on n'a aucune raison de briser.
De même qu'on entretient plus facilement des
liens avec les gens avec qui on partage une histoire commune, de même avec ceux avec qui on a une passion commune, ou du moins un intérêt, ce qui se produit dans des clubs, ou dans des forums internets à thème.
On ne va pas communiquer si on n'a pas de terrain sur lequel appuyer la communication. Ou alors c'est une communication pour communiquer, vide, inepte.


Parler de mondialisation à propos de ce phénomène, qui est en fait un regroupement en cercle, plus qu'une ouverture sur le grand et vaste monde, me semble excessif. D'autant que la limite de la "mondialisation" de la communication reste la langue.

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">
Un exemple typique de ce paradoxe est le tableau de deux personnes qui se font face, à table par exemple, chacune occupée à parler via son portable.
</div></BLOCKQUOTE>

S'agit-il encore de mondialisation? De virtuel qui prend de l'ampleur face au réel? Disons pour éviter les grands mots de communication à distance prenant le pas sur la communication proche.

Pourquoi la communication proche aurait-elle plus d'importance? J'ai un ami qui ne peut pas rater un rendez-vous avec sa future épouse par msn. Je précise qu'il est en France, et elle pour le moment au Mexique. S'il n'allait pas sur internet à l'heure du rendez vous, il poserait un lapin, ni plus ni moins.
Donc on pose mal le problème si on décide que tel mode de communication a plus de dignité qu'un autre, et que par conséquent la montée du virtuel serait une "perversion".

Si je reprends l'exemple de Guiylan, il me semble qu'on peut vivre des situations qui procurent une gêne sembable, sans qu'il y ait besoin de communication à distance.
Si je suis avec un ami, avec qui j'ai prévu quelquechose, et que je rencontre par hasard une vieille connaissance, j'aurai probablement à choisir entre prendre du temps avec l'un ou avec l'autre^, et donc d'ennuyer l'un des deux.
Evidemment je peux toujours les présenter, mais ils ne sont pas forcés de sympathiser. La situation est gênante, car aucun ne peut m'imposer de rompre un entretien pour lui.

Cette situation embarassante où il faut choisir l'interlocuteur, se retrouve également dans les grands repas de groupe, avec ses divers phénomènes de sous groupes, d'isolements, etc.

Les communications à distance ne font que multiplier ces situations de gêne qui existent déjà pourtant dans le cadre d'une communication proche.

Nécron dit qu'il communique plus par msn avec un ami distant que par la parole avec un ami proche spatialement.
Cela peut sembler assez normal; quand on est loin, on ne vit pas la même chose, on a des choses à se dire et à rendre commun. D'un autre côté c'est inquiétant, car cela supppose qu'on repose la communication sur l'information de ce qui se passe, sur ce que produit la vie, non ce que produit l'imagination ou l'esprit.

Ou alors les communictions écrites et distantes peuvent favoriser la production de l'esprit, et donner une chance à ceux qui ont quelquechose de lent, ou qui n'aiment pas être brusqués dans ce qu'ils disent. </div></BLOCKQUOTE>

Armestat
30/07/2005, 02h28
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> bisous armestat allez pas grave tu es cooinmme es </div></BLOCKQUOTE>

Monsieur est bourré, ou son clavier est rouillé? http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif

Ramoran
30/07/2005, 06h17
A moins que ce soient ses doigts qui soient rouillés?

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Pazayr-SOLAL:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Ramoran:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Guiylan_:
On parle beaucoup actuellement de communication, et même de mondialisation de la communication. Mais en même temps, on entend souvent dire que l'on ne connaît plus ses voisins.
</div></BLOCKQUOTE>
mais t-ui es encotre un assosciazble qui décine des bhirtes en piussant http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_razz.gif mdfrrrrrrrrrrrrrr
bisous armestat allez pas grave tu es cooinmme es http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_razz.gif
</div></BLOCKQUOTE> </div></BLOCKQUOTE>

C'est quoi ds bhirtes? Rien compris!

Pazayr-SOLAL
30/07/2005, 13h43
Je pense que l"abruti qui a pendu ça, devrait prendre un traducteur...

Et sinon armestat tu veux que je te montre ce qu'est un gros doigt ? http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

De toute façon c'est pas de ma faute j'ai prévenu que j'écrivais dans le noir et sur un clavier de merde http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif

Armestat
30/07/2005, 14h16
Avec ton nez aussi apparemment http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif